Gracieuseté de Marc Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère
Gracieuseté de Photographie Louise Giguère



"Ne sois inquiets de rien"


Est-il réaliste de parler ainsi à un être qui,
comme toi, doit circuler au milieu d'un univers à feu et à sang.
Il est à prévoir aussi que si tu parviens à mettre cette recommandation
en pratique, on te pardonnera difficilement une sorte
de vertu de laquelle tu serais placé au dessus de tous ceux
qui sont aux prises avec la famine, l'angoisse et la mort.
Comme si le croyant que tu es pouvait bénéficier d'un privilège exclusif.
Cela on te le pardonnerait pas!
Et pourtant parce qu'on fait confiance au Dieu d'Amour,
il faut insister et signer: "Je ne suis inquiet de rien!"

Auteur: Yves Girard

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


"Quand vient l'épreuve"


Il semble très facile de dire qu'il y a rien
qui n'arrive pour rien, qu'on apprend dans nos souffrances.
Mais quand on est confronté à l'épreuve, on comprend
qu'il n'y a rien de si difficile que de s'y conformer comme il faut...
Oui souvent le coeur s'agrandit lorsqu'il se déchire mais ce qu'on
a le plus besoin dans ces moments difficiles,
c'est l'amour humain de nos proches...
L'amour sera toujours le grand remède à nos souffrances.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


"Passage sur terre"


C'est par la foi seulement qu'on peut gravir
les sommet de la vie spirituelle,
et soyez persuadés que votre passage sur terre,
avec l'expérience qu'il comporte, est le meilleur moyen,
sinon le seul, de vous révéler à vous-même.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Les quatre piliers du couple"

L'amour n'est pas "tout fait", il est à construire, à faire.
"Faire l'amour", brique par brique, pilier après pilier, intelligemment, patiemment.

Pour qu'un couple dure, qu'il soit en sécurité, il doit être édifié
sur quatre piliers solides et indispensables:

1er pilier du couple: LA COMMUNICATION
2ème pilier du couple: LA TENDRESSE
3ème pilier du couple: LA SEXUALITÉ
4ème pilier du couple: LES PROJETS COMMUNS

Lorsque l'un de ces quatre piliers est défaillant, c'est toute la structure
conjugale qui peut vaciller et se fissurer.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Le troisième regard"

Le philosophe allemand Hugues Victor a développé la théorie
des trois paires d'yeux qui sont données aux êtres humains.
La première correspond aux yeux de la chair par lesquels nous voyons
le monde qui nous entoure. La deuxième désigne les yeux de la raison,
qui nous permettent de réfléchir et de comprendre
et la troisième correspond aux yeux du coeur, ceux de l'intelligence
spirituelle ou de la vraie contemplation. Cet enseignement nous rappelle que
si notre champ de conscience se limite aux yeux du corps et à ceux de la raison,
il y a toute une dimension du réel qui nous échappe.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Conversation entre deux jumeaux dans le ventre de leur mère"

- Bébé 1:
Et toi, tu crois à la vie après l'accouchement?

- Bébé 2: Bien sûr. C'est évident que la vie après l'accouchement existe.
Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce
qui nous attend après.

- Bébé 1: .. tout ça, c'est insensé. Il n'y a rien après l'accouchement!
À quoi ressemblerait une vie hors du ventre?

- Bébé 2: Eh bien, il y a beaucoup d'histoire à propos de "l'autre côté"...
On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et
d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple,
il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.

- Bébé 1: Mais c'est n'importe quoi! Nous avons notre cordon ombilical
et c'est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit
pas par la bouche! Et, bien sûr, il n'y a jamais eu de revenant de cette
autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves.
La vie se termine tout simplement à l'accouchement.
C'est comme ça, il faut l'accepter.

- Bébé 2: Et bien, permets-moi de penser autrement. C'est sûr, je ne
sais pas exactement à quoi cette vie après l'accouchement va ressembler,
et je ne pourrais rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient,
nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

- Bébé 1: "Maman"?, Tu veux dire que tu crois en "maman"???
Ah! Et où se trouve-t-elle?

- Bébé 2: Mais partout, tu vois bien! Elle est partout, autour de nous!
Nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons.
Sans elle, nous ne serions pas là.

- Bébé 1: C'est absurde! Je n'ai jamais vu aucune maman donc
c'est évident qu'elle n'existe pas.

- Bébé 2: Je ne suis pas d'accord, ça c'est ton pont de vue.
Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand
elle chante. On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis
certain que notre vraie vie va commencer après l'accouchement.

Bonne réflexion.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Qui a envie d'être aimé?"

Aimer, ça ne veut pas dire seulement être amoureux,
avoir le coeur qui bat pour quelqu'un.
Aimer, c'est regarder autour de soi pour aider celui qui en a besoin,
c'est consoler celui qui pleure ou celui qui souffre.
C'est aussi pardonner. Car tout le monde, bien sûr, a envie d'être aimé.


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Pourquoi fermons-nous les yeux?"

Pourquoi fermons-nous les yeux quand nous prions?
Quand nous pleurons? Quand nous rêvons?
Ou quand nous nous embrassons?
Parce que nous savons que les plus belles choses

de la vie ne se voient pas, mais se ressentent avec le coeur.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Ne désespérez jamais..."

Ne désespérez jamais, quand tout semble tourner contre vous
et que la défaite vous paraît inévitable, luttez de plus belle. C'est souvent
quand vous êtes serré de près que se développe ce qu'il y a de meilleur en vous.



Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Qu'est-ce que la nervosité?"

Quand vient l'épreuve tout se désordonne,
le cerveau
se désagrège parce qu'il n'a pas de force pour le commander,
on perd le contrôle. On lui donne un ordre, immédiatement après un autre,
son contraire lui est donné:nervosité. Le corps est comme une armée
sans chef et quand vient la bataille(l'épreuve) il n'y a personne pour commander.
L'existence sans but c'est cela la nervosité rien d'autre.


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Le pêcheur satisfait"

Le riche industriel venu du Nord était horrifié de voir le pêcheur du sud
étendu paresseusement à côté de son bateau en fumant sa pipe.
- Pourquoi n'êtes-vous pas à la pêche? demanda l'industriel.
- Parce que j'ai attrapé assez de poissons pour la journée, répondit le pêcheur
.
- Pourquoi n'en pêchez-vous pas plus que vous n'en avez besoin? demanda encore l'industriel.
- Qu'est-ce que j'en ferais? demanda à son tour le pêcheur.
- Vous pourriez gagner plus d'argent, répondit l'autre. Avec cet argent,
vous pourriez ajouter un moteur à votre bateau, puis vous pourriez aller
en eaux plus profondes et pêcher plus de poissons. Bientôt, vous auriez
assez d'argent pour posséder deux bateaux... peut-être même une flotte de bateaux.
Et alors, vous seriez un homme riche comme moi.
- Qu'est-ce que je ferais alors? demanda le pêcheur.
- Alors, vous pourriez vous asseoir et jouir de la vie, repartit l'industriel.
- Qu'est-ce que vous pensez que je fais actuellement? rétorqua le pêcheur.


- Anthony De Mello

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Êtes-vous du type égoïste ou altruiste?"

L’égoïste n’est pas celui qui vit comme il lui plaît, c’est celui
qui demande aux autres de vivre comme il lui plaît; l’altruiste
est celui qui laisse aux autres vivre leur vie sans intervenir.

- Oscar Wilde

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Tu es toute l’humanité"

Dieu aime tout le monde comme si c’était
une seule personne et il aime une personne
comme si elle représentait toute l’humanité,
et cette personne c’est toi


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Avant de faire mal à quelqu’un"

Avant de faire mal à quelqu’un prend une feuille de papier
et froisse-la...¨ça y est c’est fait?Maintenant essaie de remettre
la feuille de papier comme avant,bien lisse...

Tu n’y arrives pas,n’est-ce pas?Le coeur d’une personne est
comme cette feuille de papier:une fois que tu lui as fait du mal,
il est difficile de le retrouver comme tu l’as connu...

- La boîte à merveille

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Solutions à nos problèmes"

Beaucoup de travail est nécessaire pour
comprendre que tous les événements,
toutes les rencontres et toutes les
circonstances de notre vie sont utiles.
L’adoption de cette philosophie demande
une immense confiance à la vie
et un grand courage.C’est la route qui
mène au règlement de tous nos problèmes!

- Wayne Dyer

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Ne change pas."

J’ai été névrosé pendant plusieurs années.
J’étais plein d’angoisses, déprimé et égoïste.
Et tout le monde me répétait de changer.

J’en ai voulu à tout le monde, puis je suis
tombé d’accord avec tout le monde, et j’ai pris
la résolution de changer, mais je n’y parvenais pas,
quels que fussent mes efforts.

Ce qui me blessa le plus fut le fait que mon meilleur ami,
lui aussi, insistait pour que je change.
Et je me sentis démuni et pris au piège. Mais un jour il me dit:

”Ne change pas. Je t’aime comme tu es.”

Ces paroles résonnèrent comme une musique à mes oreilles:

“Ne change pas. Ne change pas... Je t’aime.”

Je me détendis. Je repris vie.Puis, ô merveille, je changeai!

- Anthony De Mello

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Dirigez vos émotions dans la bonne direction."

Nos émotions sont comme une auto très puissante
qui peut faire facilement du 200 à l’heure.
Tout va bien si vous roulez sur une bonne route
et que vous êtes prudent.Cependant si vous conduisez mal
et qu’après vous être assis d’un coeur léger dans
la voiture,vous vous contentez d’appuyer sans discernement sur
l’accélérateur,cette voiture vous conduira à la
catastrophe.Il en est de même pour votre nature émotionnelle.
Dirigez-la dans la bonne direction,du côté de
l’Amour Divin,croyez en Dieu,croyez en vous-même,en l’avenir,
en l’harmonie et elle vous tirera de tous vos soucis.
Cependant,trop souvent la nature humaine la dirige du mauvais côté
,du côté des “si”,des doutes,des”mais” et des craintes et,
naturellement,vous en subissez les conséquences.




Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Petite philosophie qui tombe... à pique...!"

Un maître de l'Orient a vu un scorpion se noyer et décida de le tirer de l'eau.
Lorsqu'il le fit, le scorpion le piqua.

Par l'effet de la douleur, le maître lâcha l'animal qui de nouveau tomba à
l'eau risquant à nouveau de se noyer.

Le maître tenta de le tirer nouvellement et l'animal le piqua encore.

Quelqu'un qui était en train d'observer se rapprocha du maître et lui dit :
Excusez-moi, mais vous êtes têtu! Ne comprenez vous pas que chaque
fois que vous tenterez de le tirer de l'eau il va vous piquer ?

Le maître répondit: - La nature du scorpion est de piquer,
et cela ne va pas changer la mienne qui est d'aider.

Alors, à l'aide d'une feuille, le maître tira le
scorpion de l'eau et sauva sa vie et continua:

Ne change pas ta nature si quelqu'un te fait mal; prends juste des précautions.
Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent.

Quand la vie te présente mille raisons de pleurer,
montre-lui que tu as mille raisons pour sourire.

Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation.

Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c'est ce que
les autres pensent de toi... Et ce que les autres pensent de toi...c'est leur problème.

C’est la force étonnante de la Règle d’or.



Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"La Règle d’or"

La Règle d’or est formulée dans toutes les cultures.

Elle figure dans la Bible:"Ne fais à personne ce que tu n’aimeras pas subir.”

Elle figure aussi dans le Coran:”Aucun de vous n’est vraiment croyant tant qu’il
n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même.”

Le sage chinois Confucius la transmet ainsi:
”Ne fais pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse à vous mêmes.”

Le Boudha s’exprime en ces termes:
”Ne blesse pas les autres avec ce qui te fait souffrir toi-même.”

Elle est également présente chez les indiens(jaïns):
”L’homme devrait traiter toutes les créatures
de ce monde comme il aimerait être traiter lui-même.”

Dans le livre hindoue du Mahabharata où il est dit:
”On ne doit pas se comporter envers les autres
d’une manière qui nous répugne nous-mêmes.”

Hillel,un sage juif du début du 1er siècle,insistera:
”Ce qui est détestable pour toi,ne le fais pas à ton prochain.”

Chez les chrétiens,dans l’évangile,Jésus la présente ainsi:
”Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous,faites-le pour eux.”

En plus cette règle peut être comprise par tout le monde.
Un enfant de 5 ans ou un philosophe de 90 ans ressentiront la même chose.
C’est ce que l’on pourrait appeler la voix de notre conscience.


C’est la force étonnante de la Règle d’or.

- Frédéric Lenoir
Petit traité de la vie intérieure.


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Avez-vous le courage d'être heureux?"

Plus d'une personne croit qu'elle serait heureuse si elle avait plus de chance.
Celui qui pense ainsi est encore loin du bonheur. À celui qui se dresse face à la
vie et réclame du bonheur,la vie oppose cette question:"As-tu le courage qu'il faut
pour cela?" Une personne heureuse est toujours une personne courageuse, courageuse dans
ce sens, qu'elle s'attend toujours au meilleur,donne le meilleur d'elle-même et tire
le meilleur de tout. Être heureux, c'est être certain de l'existence du soleil,même
quand le mauvais temps sévit et que la tempête fait rage.


- K.O.Scmidt
Le hasard n'existe pas.


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Avons-nous une destinée?"

Pour toute personne il existe un bonheur parfait à atteindre.
Il y a une place qu'elle doit occuper et que personne d'autre ne
peut occuper à sa place.Il y a quelque chose qu'elle doit faire
et qui ne peut être fait que par elle;c'est sa destinée! Il est possible
qu'elle n'en ait pas la moindre idée,car il peut avoir ,profondément
caché en elle,quelque merveilleux talent.Par ces expériences,elle doit le découvrir.
Ce qu'il y a de plus réel en elle,c'est le grand rêve que Dieu a fait sur elle.


- Richard Giguère


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Garantie pour une vie difficile et heureuse."

1- Trouve ce que tu aimes faire le plus au monde.
2- Fais-le,sans te soucier des obstacles sur ton chemin.
C'est çà qui sera difficile!
3- Fais don de ce que tu as appris de cet amour à ceux
qui en ont suffisamment envie pour le demander.

- Richard Bach


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Le chaos et la confusion"

Quand ma vie est chaotique et que j'éprouve de la difficulté
à comprendre ce qui m'arrive,je dois me souvenir qu'au début
de la Bible,on lit qu'au commencement,le chaos et la confusion régnaient
sur toute la terre,que Dieu planait au-dessus de ce chaos et qu'il en tira
une création nouvelle et magnifique.Le chaos est souvent le chemin le plus court
pour atteindre notre centre spirituel et que jaillisse dans ma vie du neuf et de la beauté.

- Paul Coutinho


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Je ne peux continuer comme cela"

Se rendre compte de la réalité de sa condition et ressentir"je ne peux
continuer comme cela" est une attitude positive et libératrice qui n'a
rien à voir avec les différentes formes de culpabilité,de honte ou même de
haine de soi.Il s'agit d'une prise de conscience qui nous unifie autour de la
nécessité impérieuse de progresser.

- Arnaud Desjardins


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

"Penche-toi sur tes peurs"

Penche-toi sur tes peurs,
mets-les au défi de t'écraser,
puis fais-les taire au moment
où elles vont y arriver.
Si tu ne le fais pas,elles vont se cloner
et se multiplier jusqu'à t'encercler
et te barrer la route menant à la vie
que tu désires.

- Richard Bach


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Un jour, on demanda au Dalaï Lama:
"Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ?"


Il répondit :

"Les hommes qui perdent la santé pour gagner de l'argent,
et qui après, dépensent cet argent pour récupérer la santé.

A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent,
à tel point qu'ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur.

Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir,
et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".

- Dalaï Lama


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« L'autre silence des évêques »

Au cours des dernières semaines, il a été beaucoup question du scandale des prêtres pédophiles
dans l'Église catholique et, par la même occasion, du silence des autorités
ecclésiastiques qui cherchaient avant tout à camoufler les délits plutôt qu'à les considérer
comme des actes criminels à faire passer en justice. Mais, il est un autre silence
des évêques qu'il vaut la peine de souligner et que met en lumière la récente déclaration
du cardinal Ouellet à propos d'avortement. Il s'agit du silence entourant la
première règle de moralité en théologie catholique: l'obéissance à sa conscience morale.

En effet, dès le Moyen-Âge, Thomas d'Aquin - la référence principale en théologie pour l'Église
catholique pendant des siècles et qui demeure toujours un repère incontournable
- savait distinguer en morale chrétienne deux normes essentielles comme règles de décision
et sources de discernement: la norme objective qui est la Loi de Dieu et la norme
subjective qui est la conscience individuelle. Il n'hésitait pas à dire que cette dernière était
la norme ultime et qu'il fallait la suivre même si elle était dans l'erreur
mais de bonne foi. Plus tard, le Concile Vatican II soulignera avec force
l'importance de suivre sa conscience.

Or, comment se fait-il qu'à peu près jamais, le Pape ou les évêques ne mentionnent
ce devoir moral des catholiques de référer à leur conscience pour discerner ce qu'il faut
faire dans une question morale difficile? Comment se fait-il que les autorités ecclésiastiques
- comme le cardinal Ouellet - ne rappellent que la norme objective, tronquant
ainsi le message moral de l'Église? Pourquoi ce silence autour de la conscience,
règle de moralité ultime considérée comme telle par la plus pure tradition de l'Église?

Parlons clairement

Quand l'Église discute d'avortement, c'est son droit et son devoir d'apporter son éclairage,
de rappeler, en conformité avec le «Tu ne tueras pas» du Décalogue, l'importance du
respect de la vie, de dire haut et fort que l'avortement en tant que tel, objectivement parlant,
est un mal. Mais, en même temps et avec la même vigueur, elle doit affirmer
que la décision finale est affaire de conscience personnelle.

Quand l'Église discute de contraception, elle a parfaitement le droit de dire qu'elle privilégie
les moyens naturels pour assumer une paternité et une maternité responsables.
Mais, en même temps et avec la même vigueur, ne doit-elle pas également indiquer que cet idéal
peut ne pas être à la portée de tous les couples et que ceux-ci, dans leur
conscience, peuvent en décider autrement?

La conscience individuelle est la première instance de délibération et de jugement.
C'est elle qui intervient quand les valeurs de base s'opposent au coeur d'une situation de
vie et deviennent impossibles à vivre simultanément. C'est elle qui tranche en faveur du moindre mal dans des situations extrêmes. C'est à la conscience que l'on doit, en bonne
partie, la sauvegarde de la dignité humaine, les actes de résistance posés au nom de la justice.

Ce point de vue, je pense que bon nombre d'évêques le partagent, mais n'osent
le dire ouvertement pour ne pas encourir les foudres de la Congrégation pour la Doctrine
de la Foi,ou pour ne pas mettre l'Église dans l'embarras.
J'imagine également que,dans leur pratique pastorale, nombreux sont les prêtres qui n'hésitent pas à faire valoir cette dimension de la conscience individuelle.

Il reste que, comme catholique croyant et pratiquant, je suis désolé de cette culture
du silence qui prévaut dans mon Église hiérarchique. Dans le premier cas (celui des prêtres
pédophiles), celle-ci semble sérieuse dans sa volonté de mettre un terme au camouflage.
Tant mieux! Dans le second cas que je viens d'évoquer, il faudra sans doute attendre
encore avant que les choses ne changent.

Je prie l'Esprit de Pentecôte de descendre sur nos évêques - successeurs des apôtres -
afin qu'il leur insuffle le courage de sortir de leur cénacle et de leur mutisme
(comme les apôtres s'étaient enfermés au cénacle par peur des juifs,
les évêques se sont-ils enfermés dans leur mutisme par peur de la curie romaine?)
et qu'ils proclament clairement à leurs fidèles et à l'humanité entière
que la conscience est «une loi inscrite par Dieu au coeur de l'homme;
(que) sa dignité est de lui obéir; et (que) c'est elle qui le jugera»
(Vatican II, Gaudium et Spes, no 16).

- André Doyon,
Le Soleil, Québec



Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Rencontre vécu d'un catholique et d'un musulman
sur le chemin de Compostelle. Ce qu'ils ont dit: »


Une rencontre vécu m'a été rapporté par un catholique qui avait fait un
bout de chemin avec un musulman sur le chemin de Compostelle.
Après quelques heures,le musulman dit au catholique:
"Ne trouves-tu pas que plus on se rapproche de Dieu,
plus les religions disparaissent."
Et le catholique d'approuvé.

- Richard Giguère


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Quand on devient pauvre »

La pauvreté survient quand une famille n'a plus de revenus provenant d'un travail
et que les économies ont été épuisées, s'il y a lieu!Cette situation perdurant, on est
chassé de son logement faute de pouvoir en payer le loyer, ou bien l'on a dû vendre sa maison.
Alors commence l'errance pour trouver un endroit. La pauvreté conduit à l'exclusion.
Vient alors la destruction intérieure de la personne. Son processus est d'une
dramatique simplicité. Il commence dès que l'exclu ne perçoit plus d'issue à sa situation.
Le découragement, la crainte et l'angoisse l'envahissent.
Les regards détournés, les bouches fermées et les mains non tendues conduisent à une lente agonie affective. Pour que cette effondrement
s'arrête, il lui faut croiser un vrai coeur compatissant.

- Père Pédro
(Journal de combat)

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Quel est le dogme chrétien le plus impopulaire? »

Malcom Muggeride, grand journaliste anglais,
disait que le dogme chrétien le plus impopulaire était
le dogme du péché originel mais qu'il était le seul dogme
qu'on peut prouver en lisant les journeaux.



Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« L'expérience ultime »

La seule expérience qui puisse donner un fondement
indestructible à l'homme, c'est d'être seul pour découvrir
ce qui le porte lorsqu'il n'est plus en état de se porter lui-même.


- Un pellerin sur le chemin de Compostelle

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Ce qu'il y a de plus important dans notre vie »

Ce qu'il y a de plus important dans notre vie c'est de faire naître
en nous l'être nouveau,plein d'hamonie,de puissance et de tranquille
certitude,l'individu créateur libéré de la peur.Ne manque pas de foi en toi-même,
le Ciel est en toi.Il n'y a donc rien d'impossible pour toi.

- Dialogues avec l'ange

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Quel est la religion que le Dali-Lama prêche davantage que le boudhisme?

Cultivons l'amour et la compassion,ces deux choses donnent
véritablement un sens à la vie.Le reste est accessoire.
Voilà la religion que je prêche,davantage que le boudhisme.
Elle est simple.Son temple c'est le coeur.Sa doctrine,l'amour
et la compassion.Sa morale?Aimer et respecter les autres,quels
qu'ils soient.

Le Dalai-Lama

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Prendre le temps d'être conscient

Il y a des choses qui sont disponibles vingt-quatre heures
sur vingt-quatre. Il ne tient qu'à nous d'en profiter. L'air pur
est disponible vingt-quatre heures par jour.La question est
de savoir si nous avons le temps et la conscience de l'apprécier.
On ne peut reprocher à l'air pur de ne pas être là! Demandons-nous
plutôt si nous avons su prendre le temps d'être conscients de l'air
pur et de le savourer. Notre pleine conscience est l'une des conditions
qui nous aident à êtres libres de vivre pleinement ce qui se trouve là.
Si notre pleine conscience n'est pas là, alors il n'y aura rien à apprécier.
Nous ne serons pas conscients du soleil,de l'air pur, des étoiles, de la lune,
des êtres humains,des animaux et des arbres.

Thich Nhat Hanti
Boudha et Jésus sont des frères.


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Les invisibles

Les morts sont des invisibles,ils ne sont pas absents,a dit saint Augustin.
Et Saint-Exupéry de renchérir:"Le disparu,si l'on vénère sa mémoire,est
plus présent et plus puissant que le vivant".On ne naît pas femme ,on le
devient,disait Simone de Beauvoir.La vie terrestre serait pour l'humanité
un temps de formation.L'être humain atteint sa maturité en passant par
la mort:"Tel qu'en lui même enfin l'éternité le change"écrivait Mallarmé.
La maturité,selon le dictionnaire même,est l'état de ce qui atteint son plein
développement.Le fruit mûr tombe en terre.Et Sartre soutenait qu'on ne peut
rien dire d'un homme avant qu'il ne soit mort.Et Mersch de conclure:"Ce ne
sont pas les morts qui disparaissent,ce sont les vivants qui n'émergent pas
encore dans la lumière."

Michel Dansereau
Un psy sur le divan de la foi


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La joie est un grand remède

La tristesse,c'est l'exil de la présence divine.Mais lorsque l'homme
fait une action dans la joie,il s'ouvre au miracle de la vie,il délivre
les étincelles positives retenues prisonnières dans les êtres fermés.
La joie a une place si importante qu'elle conditionne maladie et
guérison.Pour Rabbi Nahman,par exemple,toutes les maladies n'ont qu'une
origine:la tristesse.La joie est un grand remède.Il s'agit de trouver en soi
un seul point positif qui nous rende joyeux et nous y attacher.La joie est liée
à la capacité de s'exprimer,de se dire,pour briser les chaînes
de l'enfermement.La joie,c'est une danse qui trouve la force d'ouvrir
un maillon pour donner un nouveau souffle à la vie.

Marc-Alain Ouaknin

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

L'Homme Unique

Chaque personne née en ce monde,représente quelque chose de nouveau,
quelque chose qui n'existait pas auparavant,quelque chose d'original et d'unique.
C'est la tâche de toute personne de savoir apprécier qu'elle est unique en ce monde
par son caractère particulier et qu'il n'y a jamais eu quelqu'un de semblable à elle,
car s'il y avait eu quelqu'un de semblable à elle,il n'y eût nul besoin pour elle d'être au monde.
Chaque homme pris à part est une créature nouvelle dans le monde,et il est
appelé à remplir sa particularité en ce monde.La toute première tâche de chaque homme
est l'actualisation de ses possibilités uniques,sans précédent et jamais renouvelées,et non
pas la répétition de quelque chose qu'un autre,fût-ce le plus grand de tous,auraient déjà
accompli.Dans l'autre monde,on ne me demandera pas:"Pourquoi n'as-tu pas été Moïse?"
On me demandera :"Pourquoi n'as-tu pas été Martin Buber."

Martin Buber, Le Chemin de l'homme

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Apprends à te connaître

Apprends à te connaître.
Apprends à connaître le monde,ton monde.
Découvre la logigue de ton coeur et les sentiments de ta raison!
Ressens les vibrations de la Source de la vie qui est au plus profond de toi
et au-dessus de toi et tout autour de toi.
L'amour qui brûle en toi,fais-le monter vers sa raçine puissante.
Monte et monte car tu possèdes une force puissante.
Tu as des ailes de vent, de nobles ailes d'aigle... Ne les renie pas.
Recherche-les et immédiatement elles te trouveront...

Baal Haorot, Le Maître des lumières

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Ce qu'est la communion pour le père Jean

Un jour ,une bénévole se précipite vers le père Jean en désignant un gars en particulier,déclarant qu'il ne doit pas communier puisqu'il ne s'est pas confessé avant.C'était bien mal comprendre ce qu'est la communion pour le père Jean. Pour lui ,on ne communie pas parce qu'on est pur; on y va parce qu'on est des blessés de la vie."Il me semble qu'on ne peut pas refuser la communion à quelqu'un.C'est le désir de Jésus de se donner!

Quand je donne la communion,je me dis toujours:comme Notre Seigneur doit être heureux."Un jour le père Jean célèbre les funérailles d'un motard.La cérémonie a lieu au salon funéraire et il donne la communion.Il voit s'approcher la blonde de celui qui repose dans le cercueil.Elle est tellement "gelée"que deux motards doivent la soutenir pour qu'elle se rende jusqu'à lui.Elle lève les yeux vers lui et avec une immense tristesse demande;"Je peux-tu en avoir,moi aussi?"Le père Jean n'a pas une seule seconde d'hésitation,il dit:"J'ai senti que le Seigneur disait:encore plus pour toi,ma belle enfant!Ta peine est tellement,tellement grande!"

38 ans derrière les barreaux(L'histoire du père Jean)
Auteur France Paradis(édition Novalis)


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La conscience et le pape

Là ou la volonté de Dieu est faite, là est le ciel. Les Écritures Saintes posent qu'au
plus profond de lui même, l'homme connaît la volonté de Dieu, qu'il existe une communion de savoir avec Dieu, profondément inscrite en nous, que nous appelons conscience
( Voir exemple RM 2,15).

" La conscience est le tribunal suprême et ultime de la personne humaine,
même au dessus de l'église officielle; et c'est à elle que nous devons obéir."

Benoît XVI
Joseph RAtzinger

Source: Jésus de Nazareth Flamarion et
autopsie d'un débat avorté page 112-Novalis

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Tant que sa volonté est bonne,
l'homme ne doit s'effrayer de rien.


Tant que ta volonté est bonne tu ne dois t'effrayer de rien. Ce que tu veux fermement
et avec toute ta volonté,tu le possèdes et aucune créature ne peut te l'enlever, du moment que
ta volonté est intègre et bonne.En vérité avec ta volonté,tu peux tout faire.Tu peux porter la peine de tous les hommes, nourrir tous les pauvres et tout ce que tu peux imaginer. Si ce n'est pas la volonté qui te manque, mais seulement le pouvoir de le faire,en vérité, devant Dieu tu as accompli tout cela, et personne ne peut te l'enlever ni le constester un seul instant;car vouloir faire dès que j'en ai ai la possibilité et avoir fait,c'est la même chose devant Dieu.

Maitre Eckart (1260-1328)

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

J'ai été trahi par un de mes proches...
Que puis-je faire devant une déception si amère?


Je crois que nous avons tous été déçus un jour ou l'autre par quelqu'un.
Quel est l'attitude juste à développer?
Lorsque tu dis du mal de celui qui t'a trahi, tu le nourris avec tes émotions.
Si tu lui souhaites du mal, tu gaspille autant d'énergies-en le projetant sur lui. Par contre,
si tu reste neutre, désintéressé, détaché, le feu de tes forces n'est pas dilapidé,
il t'aide à surmonter définitivement la déception.
Tu as passé le grand examen qui s'appelle:TRANSFORMATION.

Lorsque alors tu es capable de découvrir du bien dans celui qui te trahi-et en chacun
il y a du bien! ,tu commences à rayonner. Le feu de tes énergies non dissipé
en sentiments inutiles devient vivifiant. Le soleil rayonne sans jugement.
De même, tes forces rayonnent maintenant la vie partout, elles sont devenues solaires.

Un Ange de lumière

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Qu'est-ce que la perfection?

La perfection c'est de n'avoir pas de dépendance.C'est se libérer de son enfance,de son insconscient,de ses parents,de son milieu:c'est se libérer de son égo.Qu'est-ce qui reste? Le nouveau,la créature nouvelle libéré de la peur. La spiritualité c'est apprendre à se déprendre: On ne nait pas libre;on apprend à se libérer pour atteindre la perfection,l'harmonie,le Soi.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

" La voie royale de la souffrance"

On raconte que Beethoven,devenu sourd,tomba dans la plus grande dépression et s'en prit à Dieu en lui disant:"Pourquoi,Dieu,suis-je devenu sourd?Ce que tu m'as donné,était-ce pour me l'enlever au moment où je pouvais donner le meilleur de moi-même?Étais-je devenu trop encombrant pour toi?Je comprends pourquoi tu es un Dieu jaloux." Il entend une voix alors lui dire:"Tu es devenu sourd pour entendre une autre musique,celle du ciel et des anges."

C'est alors qu'il composa une véritable musique céleste:la 9e symphonie qui contient la célèbre Ode à la joie.Or,cette ode est devenue la musique la plus enrégistrée de tout le répertoire musical de tous les temps.La musique la plus écoutée et jouée dans toutes les cultures y compris au Japon,en Inde,en Égypte,en Afrique,etc.À la fin ,on y trouve cette très belle phrase qui s'adresse à Dieu:"Notre coeur s'ouvre devant toi comme fleur au soleil."

- Jean-Paul Simard
Que faire quand la souffrance frappe à notre porte.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La meilleure méthode pour un authentique bonheur

" Si nous analysons nos sentiments,nous comprenons qu'en pensant uniquement à nous,en oubliant autrui,notre esprit occupe un espace miniscule.À l'intérieur de cette espace,même un petit problème semble énorme.Mais dès que nous nous préoccupons des autres,nous comprenons que,comme nous,ils veulent le bonheur et le plaisir.Quand cette préoccupation est présente,l'esprit s'élargit automatiquement.

À ce stade,nos problèmes,même,les plus sérieux,perdent de leur importance.Le résultat?UNe plus grande paix de l'esprit.Si vous ne pensez qu'à vous et à votre bonheur,vous obtiendrez moins de bonheur,plus d'anxiété et plus de peur. Si on veut un authentique bonheur,la meilleure méthode est celle-ci:penser à autrui pour être le premier à en retirer un maximum de bienfaits."

- Dalaï-Lama, Savoir pardonner
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Ne rien dire...Ne rien faire? »

"Quand les nazis sont venus chercher les communistes,
je n'ai rien dit,je n'ai rien fait,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n'ai rien dit,je n'ai rien fait,
je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n'ai rien dit,je n'ai rien fait,
je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n'ai rien dit,je n'ai rien fait,
je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher...
il ne restait personne pour dire ou faire quelque chose."


- Martin Niemolier-Dachau,1942
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Nos fausses croyances »
Croire qu'il vous est impossible d'être heureux tant que vous ne posséderez pas les choses qui vous font envie et que vous considérez comme tout à fait précieuses. C'est faux. Il n'y a pas un seul moment dans votre vie où vous ne possédez pas tout ce dont vous avez besoin pour être heureux. La raison pour laquelle vous êtes malheureux est simple: vous vous concentrez sur ce que vous n'avez pas, au lieu de vous concentrer sur ce que vous avez.

Croire que vous serai heureux lorsque vous aurez amélioré votre situation et transformé les gens qui vous entourent. C'est faux. Vous gaspillez stupidement votre énergie en essayant de modifier le monde. Si changez le monde est votre vocation, allez-y, changez-le, mais n'entretenez pas l'illusion que cela va vous rendre heureux.Ce qui vous rend heureux ou malheureux n'est pas le monde et les gens qui vous entourent, mais les pensées qui sont dans votre tête.


- Anthony De Mello
Appel à l'amour (Bellarmin)

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Croyez-vous au miracle ? »
Saint Jean de la Croix a dit qu'une personne reçoit de Dieu exactement ce qu'elle attend de Lui. Si vous attendez peu, vous recevrez peu. Si vous attendez beaucoup, vous recevrez beaucoup. Avez-vous besoin d'un miracle dans votre vie ? Dans ce cas, vous pouvez vous attendre qu'il survienne. Combien de miracles avez-vous vécus dans votre vie personnelle ? Aucun ? C'est, incontestablement, parce que vous n'en attendiez pas. Si, dans votre existence, vous n'avez jamais ou presque jamais assisté à une intervention divine miraculeuse, c'est soit parce que vous ne preniez pas assez de risques, soit parce que votre foi s'est atténuée et que vous n'attendiez plus de miracles. Un miracle n'est pas nécessairement un événement qui transgresse les lois de la nature. Pour qu'il y ait miracle dans ma vie, il me suffit d'être profondement convaincu que ce qui s'est produit est le résultat d'un acte de Dieu, d'une intervention de Dieu en ma faveur, quand je l'appelle à l'aide, quand j'ai perdu tout espoir en l'être humain et qu'Il intervient personnellement pour me délivrer.


- Anthony De Mello
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Nous sommes tous des enfants blessés »
Enfants, nous avons tous été blessés, notre première expérience de la souffrance, date du jour où tout petits, nous avons eu le sentiment de ne pas être désirés par nos parents. Ils étaient fâchés contre nous, parce que nous ne répondions à leurs attentes ou ne faisions pas ce qu'ils auraient voulu. Nos cris les dérangeaient quand ils ne voulaient pas être dérangés ou nous faisions quelque chose qui les contrariait. Nous étions alors si petits, si vulnérables. Nous avions tous besoin d'être aimés et compris. Nous ne pouvions pas comprendre que cette rupture venait de la fatigue, de la propre souffrance et des blessures de nos parents qui étaient incapables d'écouter notre cri et que ce n'était pas notre faute.

Les enfants sentent qu'ils ont blessés leurs parents, qu'ils les ont déçus. Aucun enfant n'est capable de comprendre ou de supporter cette souffrance. Ils ne peuvent juger ni condamner leurs parents dont ils ont tant besoin pour survivre. Alors ils contiennent leur colère, la cachent et se sentent coupables. Ils s'imaginent qu'ils ne sont pas bons, se croient méchants et se sentent indignes d'être aimés.

Nous sommes tous et toutes blessés. Nous ne nous en sauvons pas. Il nous faut l'accepter. Nous devons nous laisser guérir par les autres et accepter cette guérison et cette connaissance plus profonde de nous-mêmes. Nous devons aussi accueillir les autres comme des personnes blessées, les supporter et contribuer à leur guérison, en évitant à tout prix une attitude hautaine.

- Pierre G. Van Breemen, s.j
Seul l'amour compte
Bellarmin 1999

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Le temps présent »
Vous avez peut-être entendu de telles phrases lues dans l'Évangile: "N'ayez aucune pensée pour le lendemain, il prendra soin de lui-même" ou "Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière ne mérite pas le royaume de Dieu". Ou bien encore entendrez-vous le passage sur les magnifiques fleurs qui ne se préoccupent pas du lendemain mais qui vivent avec grâce dans l'éternel présent et reçoivent en abondance de Dieu ce dont elles ont besoin. Néanmoins la profondeur et la nature radicale de ces enseignements ne sont pas reconnues. Personne ne semble réaliser que ceux-ci sont sensés être vécus pour engendrer une profonde transformation intérieure.

L'essence même de la philosophie zen consiste à avancer sur la lame de rasoir qu'est le présent. Le présent figure également au coeur de l'enseignement soufi, cette branche mystique de l'islam. Les soufis ont un dicton: "Le soufi est le fils du temps présent".

Pour beaucoup de gens, il est difficile de croire qu'il est possible de vivre dans un état libéré de toute négativé (malaise, anxiété, tension, stress, inquiétude, peurs). Et pourtant cet état de libération est celui dont tous les enseignements spirituels parlent. C'est la promesse du salut, non pas dans un futur illusoire, mais bien ici et maintenant.

- Eckart Tolle
Le pouvoir du moment présent

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Pour tous les gens abîmés
Un porteur d'eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux 2 extrémités d'une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules.

L'une des jarres avait un éclat, et, alors que l'autre jarre conservait parfaitement toute son eau de source jusqu'à la maison du maître, l'autre jarre perdait presque la moitié de sa précieuse cargaison en cours de route.

Cela dura 2 ans, pendant lesquels, chaque jour, le porteur d'eau ne livrait qu'une jarre et demi d'eau à chacun de ses voyages. Bien sûr, la jarre parfaite était fière d'elle, puisqu'elle parvenait à remplir sa fonction du début à la fin sans faille.

Mais la jarre abîmée avait honte de son imperfection et se sentait déprimée parce qu'elle ne parvenait à accomplir que la moitié de ce dont elle était censée être capable.

Au bout de 2 ans de ce qu'elle considérait comme un échec permanent, la jarre endommagée s'adressa au porteur d'eau, au moment où celui-ci la remplissait à la source.

"Je me sens coupable, et je te prie de m'excuser."

"Pourquoi ?" demanda le porteur d'eau. "De quoi as-tu honte ?"

"Je n'ai réussi qu'à porter la moitié de ma cargaison d'eau à notre maître, pendant ces 2 ans, à cause de cet éclat qui fait fuire l'eau. Par ma faute, tu fais tous ces efforts, et, à la fin, tu ne livres à notre maître que la moitié de l'eau. Tu n'obtiens pas la reconnaissance complète de tes efforts", lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d'eau fut touché par cette confession, et, plein de compassion, répondit: "Pemndant que nous retournons à la maison du maître, je veux que tu regardes les fleurs magnifiques qu'il y a au bord du chemin".

Au fur et à mesure de leur montée sur le chemin, au long de la colline, la vieille jarre vit de magnifiques fleurs baignées de soleil sur les bords du chemin, et cela lui mit du baume au coeur. Mais à la fin du parcours, elle se sentait toujours aussi mal parce qu'elle avait encore perdu la moitié de son eau.

Le porteur d'eau dit à la jarre "T'es-tu rendu compte qu'il n'y avait de belles fleurs que de TON côté, et presque aucune du côté de la jarre parfaite? C'est parce que j'ai toujours su que tu perdais de l'eau, et j'en ai tiré parti.

J'ai planté des semences de fleurs de ton coté du chemin, et, chaque jour, tu les as arrosées tout au long du chemin. Pendant 2 ans, j'ai pu grâce à toi cueillir de magnifiques fleurs qui ont décoré la table du maître. Sans toi, jamais je n'aurais pu trouver des fleurs aussi fraîches et gracieuses."

Morale de l'histoire: Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts. Nous sommes tous des jarres abîmées. Certains d'entre nous sont diminués par la vieillesse, d'autres ne brillent pas par leur intelligence, d'autres trop grands, trop gros ou trop maigres, certains sont chauves, d'autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes.

Il vaut mieux prendre les autres tels qu'ils sont, et voir ce qu'il y a de bien et de bon en eux. Il y a beaucoup de positif partout. Il y a beaucoup de bon en vous.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


« Les 10 conseils de vie du Dalaï Lama »
1. Tenez compte du fait que le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques.

2. Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon.

3. Suivez les trois R : Respect de soi-même, Respect des autres, Responsabilité de tous vos actes.

4. Souvenez vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.

5. Ne laissez pas une petite dispute meurtrir une grande amitié.

6. Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger.

7. Passez un peu de temps seul chaque jour.

8. Dans les désaccords que vous avez avec ceux que vous aimez, ne vous occupez que de la situation actuelle. Ne réveillez pas le passé.

9. Soyez tendre avec la terre.

10. Une fois par an, allez quelque part où vous n'êtes jamais allé auparavant.

- Le Dalaï Lama
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Augmentez la fréquence de votre énergie »
Chaque fois que vous vous sentez découragé ou déprimé, pensez à toutes les petites choses de votre vie pour lesquelles vous ressentez de la reconnaissance. Lorsque votre attention est centrée sur la gratitude d'avoir un toit sur la tête (si vous en avez un), un lit confortable, de l'eau chaude, le sourire de vos enfants, l'arbre à côté de la maison, la capacité de bouger librement, ou toute autre chose pour laquelle vous éprouvez appréciation et gratitude sincères, vous faites augmenter la fréquence de votre énergie. Lorsque vous vivez et agissez en fonction d'une fréquence plus élevée (fréquence également plus profonde et plus riche), vous entrez en résonnance avec votre raison d'être.

- Tiré du livre « Votre mission de vie », par Carol Adrienne.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Quand tu es dans la détresse »
Le conseil de ma mère contre la mélancolie est: "Pense à toute la détresse du monde et estime toi heureux de ne pas la connaître".
Mon conseil à moi c'est: "Sors, vas dans les champs, dans la nature et au soleil, sors et essaie de retrouver le bonheur en toi; pense à toute la beauté qui croît en toi et autour de toi et sois heureuse!"
À mon avis, la phrase de ma mère ne tient pas debout, car que doit-on faire quand on connaît soi-même la détresse? En revanche, je trouve que dans n'importe quel chagrin, il subsiste quelque chose de beau, si on le regarde, on est frappé par la présence d'une joie de plus en plus forte et l'on retrouve soi-même son équilibre. Et qui est heureux rendra les autres heureux aussi, qui a courage et confiance ne se laissera jamais sombrer dans la détresse.

- Journal d'Anne Frank (13 ans)
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Toucher l'héritage »
Quand la force nous aide à traverser les épreuves,
quand la foi nous tient debout devant les obstacles,
quand l'amour des autres nous conduit à la solidarité,
c'est que nous avons déjà commencé à toucher
l'héritage de la résurrection.

- Pierre Goulet
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« La sagesse »
Il faut s'incliner devant tout être qu'on rencontre, parce que chaque être est unique et possède une coupe qui contient la sagesse de son expérience.

Si je me place au-dessus de l'être que je rencontre, il ne peut déverser dans ma propre coupe le vin de la sagesse.

Si au contraire je m'incline, sa sagesse se déverse naturellement en moi, par une sorte de loi de la gravité spirituelle.

C'est ce que, dans le grand public, on appelle "être à l'écoute des autres".

C'est une attitude beaucoup plus importante qu'on ne le croit.

Parce qu'aucun être n'arrive par hasard sur notre route.

Chaque être, même le plus modeste et même le plus difficile, le plus mauvais, a quelque chose à nous apprendre et peut nous aider à forger notre caractère.

En ce sens, chaque être est un maître pour l'autre.

Et tant que nous avons des conflits avec une personne, tant que nous ne sommes pas en harmonie avec elle, c'est qu'elle a encore quelque chose à nous apprendre, c'est que nous devons travailler, à son contact, un aspect de notre caractère.

Devant chaque conflit, devant chaque contrariété, que ce soit au travail ou en amour, il faut s'habituer à se poser la question : "Qu'est ce que cette situation, qu'est ce que cet être est venu m'apprendre ? Pourquoi est-il sur ma route à ce moment de ma vie ?"

Et lorsqu'on trouve la réponse, une nouvelle leçon est apprise, une nouvelle marche est gravie dans l'escalier infini de la sagesse…

Et la difficulté, devenue inutile, disparaît instantanément…

Mais nous ignorons cette loi pourtant simple, nous ne tenons pas compte des autres, parce que nous manquons d'humilité et que nous sommes aveuglés, comme si nous nous promenions dans la vie avec, devant nous, un miroir dans lequel nous nous contemplons stérilement et qui nous empêche de voir les autres…

C'est pour cela que la plupart des gens sont persuadés qu'ils sont les seuls à avoir raison, que tous les autres ont tort…

Pour cette raison, il n'y a à peu près jamais de vraie conversation, et tous les êtres restent solitaires, enfermés dans leur propre filet mental.

Par conséquent, les guerres, petites et grandes, se perpétuent à travers les siècles… Parce que personne ne veut prendre le temps de marcher dans les souliers d'un autre avant de juger.



- Marc Fisher
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Ne pas s'enfuir »
Fuir la réalité peut nous donner le sentiment de nous épargner bien des douleurs mais, en fait, cela nous prive aussi de tous les joyaux que la vie a en réserve pour nous.

Le seul fait d'être qui nous sommes, de faire face à notre vie et de ne pas fuir exige parfois plus de courage que toute autre action. Nul besoin d'en faire beaucoup plus.

La vie ne demande pas d'aller au-delà de ses forces. Le seul exploit possible est celui de ne pas s'enfuir.

- Dag Hammarskjold
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Restez disponibles »
Il y a beaucoup de souffrance dans le monde, beaucoup. Cette souffrance matérielle provient de la faim, du manque de logements, de toutes sortes de maladies, mais je continue à penser que la plus grande souffrance est de se sentir solitaire, sans amour, abandonné de tous. De plus en plus, je me rends compte que la pire maladie qu'un être humain puisse connaôtre, c'est le sentiment d'être indésirable.

Il y a des médicaments et des traitements pour toutes sortes de maladies, mais pour ce qui est d'être indésirable, excepté là où se trouvent des mains prêtes à secourir et un coeur débordant d'amour, je ne pense pas qu'il existe jamais de remède.

Il s'avère souvent que l'essentiel dans notre confrontation avec la solitude est la disponibilité... Disponibilité d'écouter simplement ou d'offrir un sourire, ou d'être réellement présent pour ceux que nous rencontrons dans notre vie quotidienne.

- Mère Teresa
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Faire face »
La nuit où il était sur le point d'atteindre l'éveil, le Bouddha s'assit sous un arbre. Pendant qu'il s'y trouvait, il fut attaqué par les forces de Mara. L'histoire raconte qu'elles lui lancèrent des épées et des flèches et que leurs armes se changèrent en fleurs.

Que signifie cette histoire? Je la comprends ainsi: ce que nous considérons habituellement comme un obstacle n'est pas vraiment notre ennemi, mais bien notre ami. Ce que nous appelons obstacle est en vérité la façon dont le monde et toute notre expérience nous enseignent à l'endroit où nous sommes coincés. Ce qui paraît être une flêche ou une épée, nous pouvons vraiement en faire l'expérience comme d'une fleur. Que nous ressentions ce qui nous arrive comme un obstacle et un ennemi ou comme un maître et un ami dépend entièrement de notre perception de la réalité. Ça dépend de la relation que nous entretenons avec nous-mêmes.

- Pema Chödrön
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Miracle de notre air natal »
Dans certaines familles rurales, les jeunes ont déserté la terre qui cependant avait nourri leurs ancêtres et qui garde leurs dépouilles. La grande ville avec son mouvement, ses opportunités d'emploi, ses lumières, ses plaisirs, les ont fascinés et ils sont partis. Avec le temps, ils ont oublié leurs origines, ils se sont détachés de leurs traditions.

Il m'est arrivé de rencontrer des malades pour qui les médecins avaient tout essayé. Les remèdes n'avaient rien fait sur ses organismes presques condamnés à la mort. Cependant, une suprême ressource demeurait et elle seule redonnait l'espoir : retourner au pays natal, respirer de nouveau l'air des sapins, réentendre le patois familier, retrouver des visages aimés. Le malade était parti. Et voici qu'au bout de quelques temps, l'espoir était de nouveau permis. L'appétit revenait, le regard s'animait, le sourire illuminait le visage. Le malade, reprenait goût à la vie et faisait à nouveau des projets. Le miracle s'était produit, la vie était revenue et avait repris son cours.


- L.J. Callens
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Voir la porte entrouverte »
La vie n'est jamais un long couloir rectiligne (droit)
que l'on traverserait d'une traite, libre comme le vent,
mais un dédale de passages
dans lequel il faut trouver son chemin,
perdu et désorienté, condamné par moments
a échouer au fond d'un cul-de-sac.

Mais il se trouve toujours, pour peu qu'on ait la foi,
une porte entrouverte,
même le plus inattendue,
qui se révélera être la voie qu'il fallait prendre.


- A.J. Cronin
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Quelle voie en recherche scientifique amènera le plus grand développement durant les 50 prochaines années? »
Je crois que la plus grande découverte se fera en spiritualité. Voilà une force dont l'histoire nous enseigne qu'elle a été le plus grand pouvoir dans le développement de l'humanité. Cependant, nous ne nous sommes presque pas attardés à jouer avec elle et ne l'avons jamais étudiée sérieusement comme nous l'avons fait avec les forces physiques.

Un jour, les gens apprendront que les choses matérielles n'apportent pas le bonheur et sont peu utiles pour rendre les hommes et les femmes créatifs et puissants. Les scientifiques du monde tourneront alors leurs laboratoires vers l'étude de Dieu, de la prière et des forces spirituelles qui n'ont presque pas été effleurées. Lorsque se jour viendra, le monde verra plus de progrès en une génération qu'il en a vu durant les quatres dernières.

- Charles P. Steinmetz, ingénieur scientifique
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Rejettez le fardeau »
Au matin de chacune de vos journées, rentrez en vous-même, chassez toute pensée négative, toute idée de maladie, de peur ou de souffrance. Surtout chassez les vains regrets et la dépression. Quand vous permettez a une émotion de vous effrayer, vous vous inclinez devant elle et votre imagination se déchaîne ce qui provoque le désastre. Choisissez aujourd'hui qui vous servirez, la crainte ou la confiance.

Rejettez le fardeau de la peur et que vos pensées, au moment de vous lever, ne soient que force, amour, désir intense d'être en bénédiction avec les autres.

En quittant votre chambre, fortifiez-vous dans l'amour et maintenez-vous dans sa puissance souveraine et devenez riche au-delà de toute expression humaine.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Être authentique »
Nous semblons parfois si différents les uns des autres. Mais quand une personne révèle son expérience à autrui, pleinement, spontanément et honnêtement, elle devient alors moins mystérieuse.

L'ignorance mutuelle et la mauvaise communication sont les principales sources de problèmes entre les membres d'une famille ou d'une société. Lorsqu'une personne n'est pas authentique, elle diminue son contact avec la réalité et son plaisir de vivre. Quand on aime une personne, on s'efforce de la connaître ; alors on lui permet de nous aimer.

Personne ne peut se connaître vraiment s'il ne se révèle pas à un autre. Quand un individu est capable de se révéler complètement, il apprend à mieux se connaître lui-même et devient plus apte à diriger sa destinée à partir de ce qu'il sait.

J'aimerais terminer ce texte par une maxime très à propos : "Par dessus tout, sois vrai avec l'autre alors tu ne pourras pas être faux face à toi-même."

- Lucie Lacroix, psychologue
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

« Sois vivant »
Que jamais ne s'éteigne en toi la volonté,
De t'élever du mieux au parfait.
Car c'est ta soif incessante de progrès,
Ta volonté insatiable d'absolu
Qui fait que tu te sens vivre. Tout t'es accessible
Le Christ l'a proclamé.
"Tu peux devenir parfait comme Dieu est parfait."

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

À la recherche du paradis et de l'enfer
Un grand costaud de Samouraï qui vient voir un sage et lui demande : "Parlez-moi de la nature du paradis et de l'enfer". Alors le sage le regarde droit dans les yeux et lui dit : "Pourquoi devrais-je parler à un rustaud débraillé, dégoûtant et misérable comme toi ?" Le visage du Samouraï tourne au cramoisi, ses cheveux se dressent sur sa tête, mais cela n'arrête pas le sage qui continue : "Un misérable ver de terre comme toi, penses-tu que je devrais te dire quoi que ce soit ?". Fou de rage, le samouraï tire son épée et s'apprête à trancher la tête du sage. Celui-ci lui dit alors : "C'est cela l'enfer." Le samouraï, qui est en fait un homme sensible, comprend immédiatement qu'il vient de créer son propre enfer. Qu'il était au plus profond de l'enfer. C'était noir et brûlant, rempli de haine, de désir de se protéger, de colère et de ressentiment, au point qu'il en était prêt à tuer le sage. Des larmes emplissent ses yeux, il se mettent à pleurer, il joint les paumes de ses mains et le sage lui dit : "C'est cela le paradis."

- Pema Chödrön
Entrer en amitié avec soi-même

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Attitude face à la mort
Lorsque sur son corps (et bien plus sur mon esprit)
commencera à marquer l'usure de l'âge ;
quand fondra sur moi du dehors,
ou naîtra en moi, du dedans,
le mal qui amoindrit ou emporte ;
à la minute douloureuse où je prendrai tout à coup
conscience que je suis malade ou que je deviens vieux ;
à ce dernier moment, surtout,
où je sentirai que je m'échappe à moi-meme,
absolument passif aux mains des grandes forces inconnues
qui m'ont formé ;
à toutes ces heures sombres,
donnez-moi, mon Dieu, de comprendre que
c'est Vous (pourvu que ma foi soit assez grande)
qui écartez douloureusement les fibres de mon être
pour pénétrer jusqu'aux moelles de ma substance
pour m'emporter en Vous.

- Teilhard de Chardin
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Si tout l'or du monde
Si tout l'or du monde
Était fondu dans un seul bloc solide
Ce dernier aurait les dimensions
D'une maison de douze pièces.
Le propriétaire de tout cet or,
Plusieurs billions de dollars,
Ne pourrait en acheter un ami,
Un caractère, la paix de l'esprit,
Une conscience claire,
Ou le sens de la beauté

- Charles Banning
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le rêveur
Le rêveur ne rêve pas qu'il dort,
mais qu'il est éveillé.
Il agit, il va, il vient, il parle.
En réalité, il est couché et il dort.
Mais l'aube vient, les brumes du rêve se dissipent déjà,
LE NOUVEL ACTE APPROCHE.

Chaque rêve s'accomplit car le rêve est préparation.
Le petit enfant, lorsqu'il n'est pas encore né,
lui aussi rêve du jour dans le sein de sa mère.
S'il ne rêvait pas, il ne pourrait pas naître...

TOUT CE QUE VOUS FAITES MAINTENANT
EST ACTE DE RÊVE, PENSÉE DE RÊVE.
Que vos rêves soient toujours de plus en plus beaux!
Car tout deviendra réalité. Le rêve aussi est foi...


Un Ange
Dialogue avec l'Ange
Édition Ébier

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Chance ? Malchance ? Qui sait ?
Les Chinois racontent l'histoire d'un vieux fermier qui possédait un vieux cheval avec lequel il labourait ses champs. Un jour, le cheval s'enfuit vers les collines. Aux voisins qui le prenaient en sympathie le vieillard répondit : "Chance ? Malchance ? Qui sait ?" Une semaine plus tard, le cheval revint des collines avec un troupeau de chevaux sauvages, et cette fois les voisins félicitèrent le fermier de sa bonne chance. Il répondit encore : "Bonne chance ? Malchance ? Qui sait ?" Puis, lorsque son fils, en voulant dompter un des chevaux sauvages, fit une chute et se brisa la jambe, tout le monde crut que c'était une grande malchance. Le fermier, lui, se contenta de dire : "Malchance ? Bonne chance ? Qui sait ?" Quelques semaines plus tard, l'armée entra dans le village et mobilisa tous les jeunes gens valides. Quand ils aperçurent le fils du fermier avec sa jambe cassée, ils le dispensèrent du service. Était-ce de la chance ? De la malchance ? Qui sait ?

Tout ce qui, à première vue, semble être un mal peut, en fait, être un bien déguisé. Et tout ce qui, à première vue, semble un bien peut en réalité être un mal. Il est donc sage de laisser Dieu décider de notre bonne chance comme de notre malchance, et de le remercier de faire tourner toutes choses au bien de ceux qui l'aiment.

Anthony de Mello
Sadhana - Un chemin vers Dieu
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Allô l'évolution!
Depuis quelques décennies, notre société est en constante évolution. Tous ces changements nous ouvrent une immense fenêtre sur le monde entier.

Ainsi, Internet nous permet de clavarder avec un Marocain, un Français ou un Africain; le système informatique nous donne la possibilité de payer nos comptes, retirer ou déposer de l'argent, sans jamais parler à qui que ce soit.

Les médias, eux, nous amènent partout et ce, en direct : la guerre en direct, avec la date et l'heure exacte du début des hostilités, le sexe en direct, un vol de dépanneur en direct.
Nous avons même été conviés à assister au mariage du Prince Charles et à prier avec Monsieur Bush à la messe du dimanche. Nous pouvons aussi suivre une série télévisée où des magiciens de grand talent, font disparaître, sous nos yeux, notre argent, en commandites.
Le summum des privilèges que nous avons eus a été de. presque. entendre le dernier souffle de Jean-Paul II. Un vrai p'tit star académie romain!!!

C'est impressionnant cette évolution! Nous connaissons quasiment intimement un bon nombre de personnalités du monde entier.
Par contre, bizarrement, je ne connais pas mon voisin, je parle à personne dans l'autobus et mon médecin ne connaît même pas mon nom.

Allô l'évolution!

Pendant que les gouvernements se préoccupent du marché mondial, des gens de ma ville peuvent à peine faire leur marché.
Pendant que les gouvernements et certaines vedettes se donnent bonne conscience en versant des sommes astronomiques pour le Tsunami, paradoxalement, des ti-namis, dans ma ville ne déjeunent pas avant d'aller à l'école.

Allô l'évolution!

Pendant que des psychologues et sexologues se gavent de nos histoires de vie et de nos huards, nos valeurs de base quittent le pays et font place à des je m'en fous, à des c'est pas grave, à des c'est pas mon affaire je m'en mêle pas, à des qu'est-ce que tu veux que je fasse!!!
Le plus grave, c'est que pendant que nous luttons pour une place mondiale avec des millions de personnes, des hommes et des femmes souffrent d'un grand isolement et voudraient parler à quelqu'un.

Allô l'évolution!

Tant de questions restent sans réponses.

Est-ce que la technologie à haute vitesse a fait ralentir notre sens du respect et de la justice?

Est-ce que nos yeux sont plongés si loin, sur la carte, que nous perdons de vue ce qui nous entoure?

Est-ce que notre préoccupation de la couche d'ozone nous fait oublier les gaz nocifs de la pauvreté, du chômage, des enfants abusés?

Est-ce que les bulletins de nouvelles nous remplissent comme des cruches à un point qu'il ne reste plus de place pour le simple, le beau, le bon, le non-vedettariat?

Est-ce que ce remplissage d'énergies malsaines nous empêche de nous regarder profondément, de prendre le temps de parler à nos enfants, de tout simplement prendre soin de ceux qu'on aime?

Est-ce que la publicité nous dicte le paraître au détriment du être?

Est-ce que l'abandon total de la spiritualité serait à la base du relâchement de nos valeurs sociales et humaines?

Pendant que nous ne regardons plus ce qui est vrai et que nous ne croyons plus en un ciel possible, le paradis fiscal gagne du terrain.

Si nous avons perdu tout le côté humain,

Allô l'évolution!


Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Comment échapper à la souffrance
La souffrance n'est jamais l'expression de l'événement, mais de la façon dont j'y réagis. Si les événements avaient la capacité de nous faire souffrir, nous ne pourrions pas nous en libérer et, face à une situation donnée, tout le monde souffrirait de la même façon. Par exemple, face à un cancer, l'un se crispera dans le refus et ajoutera de la souffrance intérieure à la douleur physique, ce qu'évitera celui qui accueillera la maladie. Cela change tout quant au résultat final, car toute épreuve refusée écrase, quand une épreuve acceptée nous traverse et nous grandit.

Se soumettre à ce qui est n'est pas de la passivité. Tout lâcher dans les mains des grandes forces de la vie, c'est la réponse absolue à toutes nos souffrances. Le maître indien Swâmi Ramdas, tout comme le pèlerin russe et François D'Assise, s'en remettait complètement à la Providence. L'un et l'autre se contentaient de prier, sans jamais savoir où ils allaient dormir, ni ce qu'ils allaient manger. J'ai pensé pendant longtemps, moi qui avais tellement d'angoisses, qu'il fallait beaucoup de courage pour maintenir une telle attitude. Je ne le crois plus. Ils se sentaient tout simplement en confiance. Ce n'était pas un acte de courage mais un acte de soumission heureux. Ils se sentaient en sécurité avec le divin. Dès lors, il n'y a plus la moindre peur à avoir.

André Rochette
Le courage de se « laisser faire »
Puisé de : Le courage de changer de vie
Anne Ducrocq-Albin Michel
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La volupté de la chair
La volupté de la chair est une chose de la vie des sens au même titre que le regard pur, que la pure saveur d'un beau fruit sur notre langue. Elle est une expérience sans limites qui nous est donnée, une connaissance de tout l'univers, la connaissance même dans sa plénitude et sa splendeur. Le mal n'est pas dans cette expérience, mais en ceci que le plus grand nombre en font mauvais usage. Elle n'est pour eux qu'un excitant, une distraction dans les moments fatigués de leur vie, et non une concentration de leur être vers les sommets. Les hommes ont, du manger aussi, fait autre chose ; indigence d'un côté, abondance excessive de l'autre, ont troublé la clarté de ce besoin. Ainsi ont été troublés tous les besoins simples et profonds, par lesquels la vie se renouvelle. Mais chacun, pour soi-même, peut les clarifier et les vivre clairement : car l'ouverture de l'esprit procède de l'ouvre de la chair et partage sa nature. Elle n'est que la reproduction en quelque sorte plus mystérieuse, plus pleine d'extase, plus « éternelle » de l'ouvre charnelle.

Bainer-Maria Ricke
Lettre à un jeune poète
Les cahiers rouges
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La renaissance de l'âme
Un thérapeute connu de Munich, Werner Huth, a constaté que, chez les patients qui le consultent, les symptômes les plus fréquents sont des troubles relationnels accompagnés d'un sentiment de désorientation et de mort intérieure. Le psychologue et thérapeute suisse Carl Jung parle à ce propos de « morts vivants ». « Certains meurent avant même que survienne la mort physique, parce que la mort et tapie dans leur âme. Souvent, ces âmes mortes sont en déplacement permanent pour fuir leurs problèmes ; elles semblent persécutées et son un peu et simple masque de l'angoisse. » Bien des gens ne vivent qu'en surface : la vie consiste seulement pour eux à travailler, à manger, à se distraire. Jésus aussi nous parle de cette mort dont il vient nous tirer comme d'un sommeil. Nous nous sommes fait des illusions sur notre vie et sur le monde qui n'ont pas de contact avec la vraie réalité, la réalité profonde. Dieu est la lumière et veut éclairer les abîmes obscurs de notre âme afin que nous ayons le courage d'en voir toute la vérité. Cette illumination est le but de tout cheminement spirituel. Chaque être humain reflète le visage de Dieu, et dans la Création, c'est Dieu lui-même qui apparaît, éclatant de lumière, quand nous ôtons le voile posé sur toutes choses. Tel est le mystère de la contemplation ; telle est la condition d'une vie réussie.

Anselm Grün
Jésus - La porte de la vie
Novalis

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Benoît XVI s'inscrit dans la continuité de Jean Paul II
Il a encore une fois évoqué Jean Paul II qui « parlait aux forts, aux puissants du monde, qui avaient peur que le Christ ne les dépossède d'une partie de leur pouvoir ».

« Oui, il les aurait certainement dépossédés de quelque chose : de la domination, de la corruption, du détournement du droit de l'arbitraire. Mais il ne les aurait nullement dépossédés de ce qui appartient à la liberté de l'homme, à sa liberté, à l'édification d'une société plus juste », a-t-il lancé.

AFP
Extrait de « Benoît XVI s'inscrit dans la continuité de Jean Paul II »
Paru dans le Journal de Montréal
Lundi le 25 avril 2005

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Où la nuit s'achève, où le jour commence
Un vieux rabbin demandait à ses élèves à quoi l'on peut reconnaître le moment ou la nuit s'achève et ou le jour commence. Est-ce lorsque l'on peut sans peine distinguer de loin un chien d'un mouton ?

- Non, dit le rabbin.
- Est-ce quand on peut distinguer un bouleau d'un érable ?
- Non, dit encore le rabbin.
- Mais alors, quand est-ce donc ?, demandèrent les élèves.

Le rabbin répondit :

- C'est lorsqu'en regardant le visage de n'importe quel homme, tu reconnais ton frère ou ta soeur. Jusque-là, il fait encore nuit dans ton coeur.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Pour retrouver la paix selon Gandhi
À la fin des années 40, l'Inde, en proie à des violences d'origine religieuse, se préparait à proclamer son indépendance. Un hindou, dont le fils avait été assassiné par des musulmans lors de la guerre civile, alla voir la Mahatma Gandhi et lui dit : "Comment voulez-vous que je pardonne à ces musulmans ? Comment pourrais-je jamais retrouver la paix dans mon coeur avec toute cette haine pour ceux qui ont tué mon fils unique ?"

Gandhi lui suggéra alors d'adopter un orphelin du camp ennemi et de l'élever comme si c'était son propre enfant.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Comment discerner la plus grande faiblesse de l'homme
La plus grande faiblesse de l'homme, c'est l'orgueil. Mais comment discerner la présence de l'orgueil en nous ? Fort de son intime connaissance du coeur humain, Silouane nous donne plusieurs critères : la tendance à s'élever au-dessus des autres, à les rejeter, les envier et les juger : le goût du pouvoir, des éloges et de la richesse ; l'oubli de Dieu, l'attachement aux choses terrestres, les pensées négatives, l'agitation mentale et l'absence de paix intérieure, le désir d'accomplir sa volonté propre plutôt que de chercher celle de Dieu, l'incapacité à pardonner.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Les graines de la grandeur
Un jour, on demanda à Michel-Ange comment il avait réalisé sa Pietà ou son David. Il répondit qu'il se contentait d'imaginer la statue déjà présente dans le bloc de marbre, puis qu'il le taillait pour découvrir ce qui s'était toujours trouvé là. La merveilleuse oeuvre d'art, déjà créée et existant de toute éternité, n'attendait que le moment d'être révélée. De même, le grand personnage qui se trouve d'ores et déjà en vous est prêt à apparaître en plein jour. Chacun de nous porte en lui les graines de la grandeur. Les "grands" n'ont rien de plus que les autres : ils se sont simplement débarrassés des nombreuses entraves qui les empêchaient d'exprimer le meilleur d'eux-mêmes.

Elisabeth Kübler-Ross
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La paix, ce profond désir de l'humanité
Si la paix s'installe un jour, elle ne pourra être authentique que si chaque individu fait d'abord la paix en soi-même, extirpe tout sentiment de haine pour quelque race ou quelque peuple que ce soit, ou bien domine cette haine et la change en autre chose, peut-ètre même à la longue en amour ou est-ce trop demander? C'est pourtant la seule solution.

Etty Hillesum (27 ans)
Morte à Auschwitz le 30 novembre 1943 parce qu'elle était juive.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La paix
n'est pas seulement un état de relations entre pays, elle concerne jusqu'à l'intime de chaque personne au point qu'on ose parler d'un désarnement intégral qui atteigne les âmes.

Jean XXIII
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

26 juin 1943

À mes amis,


Les quelques grandes choses qui importent dans la vie, on doit garder les yeux fixés sur elles ; on peut laisser tomber sans crainte tout le reste. Et ces quelques grandes choses, on les retrouve partout, il faut apprendre à les redécouvrir sans cesse en soi pour s'en renouveler. Et malgré tout, on en revient toujours à la même constatation : par essence la vie est bonne, et si elle prend parfois de mauvais chemins, ce n'est pas la faute de Dieu, mais la nôtre. Et que l'enfer soit une invention des hommes m'apparaît avec une évidence totale. Cela reste mon dernier mot, même maintenant, même si l'on m'envoie à Auschwitz avec toute ma famille.


Etty Hillesum (27 ans)
Morte à Auschwitz le 30 novembre 1943.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Une façon de voir la pauvreté évangélique
Quand l'on considère que ce que l'on possède ne nous appartient pas, que, devant Dieu, nous en sommes les gérants, que nous voulons mettre ces biens au service des autres, nous devenons les pauvres que le Seigneur a bénis : "Heureux ceux qui ont une âme de pauvre car le Royaume des cieux est à eux. " (Mt, 5,3).

Quelqu'un qui s'abandonne à la Providence ressemble à celui qui se jette à l'eau, les yeux fermés, acceptant de n'avoir plus de point d'appui sur la terre ferme. "Le coeur de la pauvreté c'est le fait de "se jeter" dans le Seigneur... accepter que notre existence soit suspendue à lui seul... s'en remettre à lui pour nous soutenir, à refuser de demander aux choses matérielles l'appui qu'elles sont naturellement appelées à nous fournir."

Jeanne Jugan

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La raison d'être de l'angoisse
Mon angoisse n'est pas tellement un manque de foi en Dieu mais bien : "Qu'est ce que Dieu va faire de moi ?". Un peu comme je pense, Thèrese d'Avila qui disait : "Pas surprenant que t'ailles si peu d'amis Seigneur, juste à voir la manière que tu les traites".

- Richard Giguère

Il y a dans cette angoisse un pressentiment du divin, de la toute-puissance créatrice. Il faut passer par l'expérience de cette angoisse, de la "crainte de Dieu". Puiser dans cette expérience même une force créatrice. La crainte de Dieu devait susciter un surcroît de vie chez celui qui l'éprouve. On doit pouvoir métamorphoser son angoisse. Les primitifs et les enfants connaissent l'angoisse. L'angoisse est surmontée par la foi.

- Etty Hillesum

L'angoisse est en effet, pour certains et à sa manière, un symptôme de "dé-maîtrise" à l'égard du réel, en ce sens qu'elle ébranle la suffisance de l'homme et peut ainsi le préparer à cet abandon confiant qu'est la foi.

- Paul Lebeau

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le Mal existe-t-il ?
Un professeur universitaire a défié ses étudiants avec cette question : Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe?

Un étudiant a bravement répondu : Oui, monsieur, Il l'a certainement fait!

Le professeur reprend: Dieu a-t-il tout créé? - Oui, monsieur, répète l'étudiant.

Réponse du professeur : Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal. Etant donné que le mal existe, et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, Dieu est donc mauvais.

L'étudiant reste silencieux devant une telle réponse.

Le professeur tout à fait heureux de lui-même, se vante alors aux étudiants qu'il a prouvé encore une fois que la foi Chrétienne était un mythe.

A ce moment, un autre étudiant lève sa main et dit : Puis-je vous poser une question? Bien sûr, répond le professeur.

L'étudiant réplique : Professeur, le froid existe t il? - Quel genre de question est-ce, cela? bien sûr qu'il existe, vous n'avez jamais eu froid? réplique le professeur.

Le jeune homme répond : En fait monsieur, le froid n'existe pas ; selon une loi de la physique, ce que nous considérons le froid, est en réalité l'absence de chaleur qui elle existe belle et bien. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro Absolu est l'absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température, le froid n'existe pas, nous avons créé ce mot pour décrire ce nous ressentons en l'absence de la chaleur.

L'étudiant continue: Professeur, l'obscurité existe-t-elle? Bien sûr, répond le professeur

L'étudiant réplique : Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière ; nous pouvons étudier la lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur ; nous ne pouvons pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai? L'obscurité est un terme inventé par l'homme pour décrire l'absence de lumière.

Finalement, le jeune homme demande à son tour au professeur : Monsieur, le mal existe-t-il? Maintenant incertain, le professeur répond : Bien sûr comme je l'ai déjà dit, nous le voyons chaque jour, c'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme, c'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde, ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal! »

L'étudiant réplique : le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire une absence. Le Mal est en fait l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune lumière.

Le professeur, à son tour, reste silencieux devant une telle réponse.

Le nom du jeune étudiant .. : Albert Einstein

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le Royaume sur Terre
Si vous voulez savoir ce que veut dire être heureux, observez une fleur, un oiseau, un enfant ; ce sont des images parfaites du royaume dont parle Jésus. Ils vivent dans l'instant, dans l'éternel présent, sans passé ni futur.

Le jour où vous prendrez plaisir à tout et à rien, vous saurez que vous avez enfin trouvé le pays de la joie éternelle qu'on appelle le Royaume. Trouver le royaume est la chose la plus aisée au monde, et pourtant rien n'est plus difficile.

Aisée, car il est partout autour de vous et en vous; vous n'avez qu'à tendre la main pour en prendre possesion. Difficile, car si vous voulez posséder le royaume, vous ne devez aspirer à rien d'autre.

Anthony De Mello
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Les trois choses les plus difficiles de la vie
Quelqu'un m'a dit un jour : "Les trois choses les plus difficiles à accomplir pour un être humain ne sont pas de l'ordre de la prouesse physique ou intellectuelle. La première est de transformer la haine en amour; la deuxième d'inclure les exclus; la troisième d'admettre ses torts."

Anthony De Mello
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Pour retrouver le sommeil
Je me suis converti, c'est-à-dire tourné vers Dieu, vers ma trente-cinquième année. J'avais fait ce pas décisif depuis quelques temps déjà, et je sentais en moi un changement physique indéfinissable. Je ne pouvais dire lequel, et pourtant c'était un changement précis.

Un jour, enfin je me suis rendu compte de ce qui se passait : je dormais mieux, je dormais bien. J'avais retrouvé mon paisible sommeil d'enfant. Je n'étais plus orphelin. Le jour et la nuit, un Père veillait sur moi.

Après cette constatation d'un fait, voici un autre fait, résultat d'un sondage. Le docteur Stern, au terme d'une enquête faite parmi les centenaires suisses, remarquait chez tous un point commun : la croyance à une Force supérieure bienveillante, en termes clairs, la croyance à la Providence. Ils étaient doués d'une douce sérénité ; ils jouissaient d'un bon sommeil.

Ainsi les faits eux-mêmes viennent à l'appui de ma proposition ; pour retrouver le sommeil rien de mieux que la foi en la Providence.

Jean Héricourt
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La torture moderne
On attache le prisonnier sur une chaise de dentiste. Puis, le dentiste fore une dent jusqu'au nerf. Et le manège continue tant que la victime n'accepte pas de coopérer.

L'homme n'est pas naturellement cruel. Il le devient quand il est malheureux - ou quand il adhère à une idéologie. Une idéologie contre une autre ; un système contre un autre. Et un homme comprimé entre les deux.

Ceux qui ont crucifié Jésus n'étaient probablement pas des hommes cruels. Ils pouvaient très bien être de gentils maris et des pères aimants devenus capables de grande cruauté, en vue de maintenir un système, une idéologie ou une religion.

Si les gens de religion avaient toujours suivi la pente de leur coeur, au lieu de la logique de leur religion, on nous aurait épargné le spectacle d'hérétiques brûlés sur le bûcher, de veuves marchant aux bûchers funéraires et de millions d'innocents tués au cours des guerres engagées au nom de la religion et de Dieu. La compassion ne connaît aucune idéologie.

Anthony de Mello
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le pêcheur satisfait
L'opulent industriel était horrifié de voir le pêcheur étendu paresseusement à côté de son bateau et fumant sa pipe.

"Pourquoi n'êtes-vous pas à la pêche ?" demanda l'industriel.

"Parce que j'ai attrapé assez de poissons pour la journée", répondit le pêcheur.

"Pourquoi n'en pêchez-vous pas plus ?", demanda encore l'industriel.

"Qu'est-ce que j'en ferais ?" demanda à son tour le pêcheur.

"Vous pourriez gagner plus d'argent, répondit l'autre. Avec cet argent, vous pourriez ajouter un moteur à votre bateau, puis vous pourriez aller en eaux plus profondes et pêcher plus de poissons. Ce qui vous permettrait d'acheter des filets de nylon. Et ces filets vous apporteraient plus de poissons et plus d'argent. Bientôt, vous auriez assez d'argent pour posséder deux bateaux... peut-être même une flotte de bateaux. Et alors, vous seriez un homme riche, comme moi."

"Qu'est-ce que je ferais, alors ?", demanda le pêcheur.

"Alors, vous vous assoiriez et jouiriez de la vie.", repartit l'industriel.

"Qu'est-ce que vous pensez que je fais actuellement ?", rétorqua le pêcheur.

Il est plus sage de garder intacte sa capacité d'être heureux que de gagner de grosses sommes d'argent.

Anthony de Mello
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Je me battrai
Tant que je verrai des enfants pleurer, souffrir, avoir faim, je me battrai,
tant que des femmes seront opprimées, je me battrai,
tant qu'ily aura un ivrogne à sauver,
tant que les hommes seront en prison, n'en sortant que pour y entrer de nouveau,
tant qu'il y aura une âme seule, abandonnée, angoissée dans la nuit de ce monde moderne,
jusqu'à ma dernière énergie, jusqu'à mon dernier souffle,
je me battrai et je me battrai encore.

William Booth
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Notre mal profond
Il me semble que notre mal le plus profond, celui dont nous nous avons souffert dans notre enfance, et dont nous souffrons encore chaque jour, c'est la peur. Oui, nous avons peur de tout, nous manquons de confiance. C'est la cause principale de notre faiblesse.

De même encore le malade qui a peur de l'avenir est très difficile à guérir. Bien plus, l'homme sain qui a peur d'être malade finit toujours par tomber malade. Pourquoi? Parce que la confiance est la première condition de la santé. Vous savez qu'il arrive souvent dans une bataille ou un naufrage ou une compétition intense, que l'on soit blessé sans s'en apercevoir. C'est qu'on est animé par une passion supérieure qui nous empêche de sentir le reste.
Eh bien! Il en est un peu de même lorsqu'on a conscience de communiquer avec Dieu.
Si nous avons peur que Dieu ne nous aime pas ou ne vienne pas à notre secours, nous aurons peur de toutes choses et nous aurons ni gaieté de coeur, ni enthousiasme, ni courage. Si au contraire nous donnons notre confiance à Dieu, si au lieu d'avoir peur de Lui, nous étions surs de Lui, nous ne craindrions ni le monde, ni la souffrance, ni le passé,ni le futur, ni les autres, ni nous-mêmes. Nous serions plein de force. L'homme le plus fort est celui qui sait rester tranquille au milieu des difficultés.

Un chartreux
Écoles de silence

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Explique-toi avec ton ami
Explique-toi avec ton ami;
peut-être n'a-t-il rien fait,
et s'il a fait quelque chose,
il ne le fera plus.

Explique-toi avec ton prochain;
peut-être n'a-t-il rien dit,
et s'il a dit quelque chose,
il ne recommencera pas.

Explique-toi avec ton ami;
on calomnie souvent, et ne te fie pas
à tout ce qu'on dit.

La mauvaise communication est la principale source de discorde.
Avant de rompre ton amitié, explique-toi, tu dois bien cela à ton ami.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

D'où vient la souffrance ?
La souffrance c'est l'Homme qui se la crée dans le monde que lui a créé car il avait reçu le précieux don de la liberté et dans l'essence même de la liberté, il y a le don de créer.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Comment nos sentiments négatifs peuvent nous aider
Dans notre vie ordinaire, derrière tout notre bavardage, derrière tous les mouvements que nous faisons, derrière toutes les pensées de notre esprit, il y a une absence fondamentale de terrain solide. Nous en faisons l'expérience sous forme d'agitation et d'irritation. Des sentiments comme la déception, l'embarras, le ressentiment, la colère, la jalousie et la peur, au lieu d'être de mauvaises nouvelles, sont en réalité des moments de clarté qui nous enseignent ce que nous refoulons.

À mesure que nous pénétrons de notre plein gré dans chaque zone de faiblesse et d'insécurité en nous-mêmes, nous découvrirons que ses murs sont faits de mensonges, de vieilles images de nous-mêmes, de peurs très anciennes et de fausses idées de ce qui est bien et de ce qui ne l'est pas.

Pema Chôdrôn
Jack Kornfield

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le besoin vital d'aimer
Freud nous a aidés à voir dans l'éros l'appel de la vie. La première expérience de l'éros, c'est la relation du nouveau-né au corps de sa mère. Une relation du toucher. Le nouveau-né touche le corps maternel: premier contact avec le réel. Relation originelle vitale, dès lors qu'elle implique l'accès à la nourriture, à la possibilité de la vie.

Quand il se nourrit au corps de sa mère, le nouveau-né a tout. A l'opposé, les pleurs de la faim sont le cri de désespoir d'une existence qui se sent perdue. Elle perd le contact de la vie, elle crie de sentir que manque la relation, qu'il n'y a rien. La relation avec la mère est vitale. Accueil de la nourriture, possibilité de la vie, plénitude dynamique que vise finalement tout amour.

Nous avons besoin d'amour de la même manière que nous avions faim quand nous étions nouveau-nés.

Christos Yannaras
Variations sur le Cantique des Cantiques

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Vieillir en beauté
Vieillir en beauté, c'est vieillir sans remords, sans regrets,
aller de l'avant, cesser d'avoir peur,
car à chaque âge se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c'est être là pour donner un coup de pouce
à ceux qui se sentent perdus dans cette brousse,
ceux qui ne croient plus que la vie peut être douce,
et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir, être content de soi en se couchant le soir
et lorsque viendra le temps du dernier soir,
se dire qu'au fond, ce n'est qu'un aurevoir.

Ghyslaine Delisle
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Notre société et Dieu
C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer.

A quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit. La même Bible qui enseigne "tu ne tueras point, tu ne voleras point et aime ton prochain comme toi-même".

Depuis des années nous disons à Dieu de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies. En tant que gentleman il s'est calmement retiré. Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu'il nous laisse seul.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La contemplation
La contemplation peut-être aussi naturelle qu'il est naturel pour un enfant de regarder son père et sa mère.

Toute contemplation est fondée sur ce mouvement essentiel et naturel de l'ëtre qui, prenant conscience de ce qu'il est, se retourne vers son origine. La contemplation se réalise aux niveaux les plus profonds de notre âme.

Dieu, qui se laisse chercher, a déja ouvert à celui qui le cherche.

Yves Raguin
Chemins de la Contemplation

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Dis-moi, papa...
Dis-moi, papa, qu'est-ce qui est le plus important dans la vie ?

Le plus important dans la vie, c'est d'avoir la conscience en paix quand tu te couches le soir. Et lorsque tu te lèves le matin, c'est d'être capable de te regarder dans le miroir et de t'aimer.

Jean-Jacques Bertrand à son fils Jean-François
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

L'égratignure de ta vie
Un prince possédait une pierre précieuse magnifique dont il était extrêmement fier. Un jour, par un malheureux accident, ce joyau fut profondément rayé. Le prince convoqua alors les spécialistes les plus habiles afin de remettre en bon état la pierre précieuse. Mais, malgré tous leurs bons efforts, ils ne purent effacer la rayure.

Alors, il arriva dans le pays un lapidaire, tailleur de pierre d'un génie inégalé. Avec art et patience, il tailla dans le diamant une rose magnifique. Il fut assez adroit pour faire de l'égratignure la tige même de la rose... de telle sorte que la pierre précieuse apparut alors infiniment plus belle qu'elle n'était auparavant.

L'Aumônerie communautaire de Québec (Le MITAN)
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Sur les catastrophes
Un petit tremblement de terre de rien du tout, la terre qui tout à coup frémissait sous vos pieds... On s'est senti terrifié. On se rappelait qu'on était peu de chose.

Durant la guerre, après un bombardement, on pouvait se parler dans la rue ! Tout passant rencontré était un frère meurtri. Ce que les bombardements ont fait le plus sauter, ce sont des cloisons dans les coeurs. On a vu et que c'était beau des hommes qui se parlaient ! La guerre finie, on a de nouveau fait semblant de ne pas se connaître. On était redevenu avocat et ouvrier.

La richesse se corrompt, et nous corrompt. On ne s'en rend jamais compte que lorsqu'on en est brusquement privé, et qu'on éprouve cette curieuse impression à la fois de désastre et de simplification. Rien ne nous fait comprendre les béatitudes de Jésus comme cette étrange sensation de soulagement qui nous est donné dans les catastrophes.

Louis Evely
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Parlez-nous du don
Vous ne donnez que peu lorsque vous donnez de vos biens. C'est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez réellement, car que sont vos surplus sinon des choses que vous conservez par crainte d'en avoir besoin demain ? Et qu'est la peur de la misère, sinon la misère elle-même ? Il en est qui ont peu et qui le donne entièrement. Ceux-ci croient en la vie et dans la bonté de la vie, et leur coffre n'est jamais vide. Il en est qui donne avec joie, et cette joie est leur récompense. Il en est qui donnent avec douleur, et cette douleur est leur baptême. Par les mains de tels êtres, Dieu sourit à la terre. Tout ce que vous avez sera donné un jour ; donnez donc maintenant afin que la raison de donner soit vôtre et non celle de vos héritiers.

Kahlil Gibran
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Du bon usage de l'échec
Nous sommes généralement porté à avoir une vision tranchée des choses. Nous cataloguons les gens en deux camps bien définis, ceux qui réussisent et ceux qui échouent, alors que la réalité est infiniment plus nuancée. Il y a en effet une différence énorme entre subir un, deux ou trois échecs et être un raté. Le succès peut venir à tout âge, même après une vie d'échecs apparents.

Que nous soyons enfants ou adultes, l'échec blesse toujours, mais on peut en tirer une leçon positive. Il faut s'interroger sur la cause de l'échec et résister à la tentation de s'en prendre à autrui, déterminer en quoi nous l'avons mérité et comment éviter qu'il se reproduise. Si quelqu'un de notre entourage est capable de nous aider à voir plus clair, ayons la simplicité de le consulter.

Le succès nous incite à ne rien changer à notre comportement, alors que l'échec peut-être une source de renouvellement. Même un échec qui semble catastrophique peut nous obliger à trouver des voies nouvelles et une orientation radicalement différente.

Viser haut, faire de son mieux pour atteindre son objectif et, si l'on y parvient pas, repartir bravement, n'est-ce pas une belle forme d'héroïsme ?

Fradelle Maynard
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Comment profiter de la vie
La première chose à faire est d'admettre que le fait de mourir peut nous arriver... On pense au mieux qu'après tout *ce n'est pas pour demain*. On doit essayer de devenir personnellement, émotionellement impliqué dans notre mort. Il ne s'agit pas de se fabriquer une obsession névrotique, mais de pleinement comprendre que notre vie peut cesser à tout instant. Cela donne un point de vue nouveau sur votre vie. Chaque moment vous sera de ce fait bien plus précieux. Vous essaierez de l'utiliser au mieux. Il n'y a pas assez de temps pour ruminer sur son passé, ou redouter son futur. Quand on pense à la mort, nos soucis habituels sont des châteaux de sable construits à marée basse.

La mort est une autre naissance (Albin Michel)
Sogyal Rimpotché

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

J'ai appris que dans chaque humain, il y a un éclat du Bon Dieu. Il y a un proverbe suédois tellement beau qui dit; *En chacun de nous sommeille un roi... Parle-lui, il te répondra*... La spiritualité c'est toujours un plus dans notre vie, c'est ce qui t'anime le plus et te nourrit le plus... On n'est jamais seul. Quand on parle de vie spirituelle, ça veut dire t'élever, te connecter avec plus haut, plus grand que toi. Dans ma religion, on l'appelle Dieu et on l'appelle Jésus.

Lise Thibault
Lieutenant-gouverneur
(Présence Magazine, juillet 2003)

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La Légende
La légende dit qu'un jour où François rendait visite à Claire dans son couvent, il se produisit un incendie, aperçu plusieurs lieux à la ronde. Les gens d'Assise, accourus pour l'éteindre, ne virent aucune flamme, aucun feu, juste Francçois d'assise et Claire autour d'un maigre repas, et une grande lumière entre eux, une clarté impossible à diminuer.

Christian Robin
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

J'ai voyagé aux quatre coins du monde et j'ai trouvé de quoi rassasier tous mes sens. Mais même rassasié, je restais sur ma faim. Alors, j'ai décidé d'aller encore plus loin, dans ce pays caché dans le fond de mon être, et j'ai trouvé ce que mon coeur désire.

Jean-Pierre Snyers
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Croire ou ne pas croire
Quelle raison ont certaines gens de dire qu'il n'y a plus rien après la mort? Quel est le plus difficile de venir au monde ou de vivre après la mort? Que ce qui n'a jamais été soit, ou que ce qui a été soit encore?
Autrement dit, puisqu'on admet sans le comprendre qu'il soit possible de venir au monde, il n'y a pas de raison de s'interdire de croire également qu'il soit possible de vivre après la mort.

Blaise Pascal (le plus grand génie français)
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Il y a en moi bien plus que moi
Il y a en moi plus que moi.
Il y a en moi un tout qui n'est pas moi
et qui cependant ne m'est pas étranger.
Il y a en moi un tout qui me dépasse
et me constitue, un tout inconnu
d'où part toute connaissance,
un tout incompréhensible qui rend possible
toute compréhension, une unité dont je dérive,
un père dont je suis le fils,
une mère dont je suis la fille.


Eric Schmitt
L'Évangile selon Pilate

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Toute chose a deux anses :
L'une par où on peut la porter,
l'autre par où on ne le peut pas.
Si ton frère a des torts,
ne le prends pas du côté par
où il a des torts ; ce serait l'anse
par où on ne peut rien porter.
Prends-le plutôt par l'autre,
te rappelant qu'il est ton frère,
qu'il a été nourri avec toi,
et tu prendras la chose par
où on peut la porter.


Epithète
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Apprendre à vivre avec soi-même
Il faut apprendre à vivre avec soi-même comme avec une foule de gens. On découvre alors en soi tous les bons et mauvais côté de l'humanité. Il faut d'abord apprendre à se pardonner ses défauts si on veut pardonner aux autres. C'est peut-être l'un des apprentissages les plus difficiles pour un être humain, je le constate bien souvent chez les autres (et autrefois je pouvais l'observer sur moi-même aussi, mais plus maintenant), que celui du pardon de ses propres erreurs, de ses propres fautes. La condition première en est de pouvoir accepter et, accepter généreusement, le fait même de commettre des fautes et des erreurs.

Etty Hillesum
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Ne désespérez jamais...
Ne désespérez jamais, quand tout semble tourner contre vous et que la défaite vous paraît inévitable, luttez de plus belle. C'est souvent quand vous êtes serré de près que se développe ce qu'il y a de meilleur en vous.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Croire c'est s'embarquer
Il y a quelques années un exhibitionniste donnait un spectacle. Il avait mis un fil de fer au-dessus des chutes Niagara. Avant de s'y engager, il dit à la foule qui le regardait : «Croyez-vous que je puis traverser et revenir sans tomber ?». La foule dit «oui». Cet homme traversa et réussit. Alors il dit : «Maintenant croyez-vous que je puis traverser en poussant une brouette ?» La foule dire «oui». Et il traversa et réussit encore. Alors il dit : «Croyez-vous que je puisse traverser avec trois poches de patates dans la brouette ?» La foule dit «oui». Il y alla et réussit encore une fois. «Maintenant», dit-il «pensez-vous que je puis le faire avec un homme dans la brouette ?». La foule dit «oui». Mais quand cet homme demanda un volontaire il n'y eu personne pour s'asseoir dans la brouette...
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Description de Jésus
Je ne crois vraiment pas, remarque Arnaud Desjardins, qu'on puisse lire sincèrement les Évangiles sans conclure que Jésus a été audacieux, courageux, sûr de lui, indépendant, totalement libre de toute forme de peur, inébranlable même seul contre tous. Et pourtant, quelle délicatesse, quelle tendresse, quelle toute simple bonté.

Jésus parlait araméen
Éric Edelmann

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Découvrir sa vocation
Découvrir sa vocation, c'est se faire, se construire ; c'est déjà découvrir un niveau plus profond de son être. Réaliser cette vocation, c'est se réaliser, et se réaliser, c'est remplir sa vie. Dieu réserve à chacun une vocation, vocation singulière, unique, mais différente pour chacun. C'est pourquoi elle vient de très loin, d'un au-delà de nous-mêmes et que l'on se sent traversé et dépassé. Avec les morceaux de notre être et de notre vie, elle met en place les pièces du puzzle que nous sommes.

Dom André Gozier
Prier 15 jours avec Maître Eckhart

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

La sainte guerre de l'islam
Je savais, par mon ami Christian Jambet, que le mot même de djihad, cité partout comme signifiant la sainte guerre de l'islam contre le monde de l'infidélité, est un mot qui n'a ce sens que depuis une date récente et que, avant cela, avant les Frères musulmans, les Wahhabites, l'école hanbalite de Ibn Taymiyya, bref, la fin du XVIIIe siècle, il avait toujours signifié, littéralement, et pour tous les musulmans du monde, « effort sur le chemin de Dieu » : un mot de la morale, pas de politique ; un mot qui dit la tension spirituelle du fidèle travaillant, par la prière ou l'ascèse, à se rapprocher de Dieu ; une guerre, oui, si l'on y tient, mais intérieure, de soi à soi, de soi contre soi.

Bernard Lévy
Réflexions sur la Guerre, le mal et la fin de l'histoire.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


Compassion pour l'ennemi
Un ennemi, c'est une personne qui soit vous nuit ou soit vous fait du mal directement, soit est poussée ou en a l'intention.

Cependant, cette prise de conscience qu'une autre personne vous veut du mal ne peut pas ébranler la vraie compassion - celle qui se fonde sur la claire reconnaissance de cette personne en tant qu'être souffrant, animé du désir naturel et instinctuel de chercher le bonheur et de vaincre la souffrance, comme nous-mêmes.

  Le Dalaï-Lama parle de Jésus, Éditions Brepols
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Où vous situez-vous?

Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

Si vous n'avez jamais été dans le danger d'une bataille, la solitude de l'emprisonnement, l'agonie de la torture, l'étau de la faim, vous êtes mieux que 500 millions de personnes.

Si vous pouvez aller à l'église sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.

Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur la tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que les 75% des habitants de la terre.

Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans votre petite boîte, vous faites partie du 8% les plus privilégiés du monde.

Si vous lisez ce message c'est parce que vous ne faites pas partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire.
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

L'Union différenciée
De Teilhard de Chardin
"La victoire sur le non-sens"
Éditions Paulines



Teilhard a une conception de l'amour qui fait que deux personnes qui s'aiment ne deviennent pas semblable l'une à l'autre, elles ne se dissolvent pas dans une unité qui est indifférenciée, pas du tout. Au contraire, par l'amour, ces deux personnes, parce qu'elles communiquent centre à centre, vont être de plus en plus elles-mêmes, de plus en plus différenciées et finalement de plus en plus riches.

Mais chez Teilhard, les amants deviennent plus eux-mêmes parce qu'il y a quelqu'un au-dessus d'eux vers lequel ils tendent, qui est Dieu.

"L'union qui différencie", c'est pour Teilhard reconnaître un semblable dense, continu, qui ouvre les deux bras à la différence pour l'accueillir, pour l'aimer, pour lui permettre d'exister telle qu'elle est, non pour l'altérer mais pour la partager et, ce faisant, ajouter un nouvel aspect à sa particularité, un nouveau reflet à sa couleur, l'opposé tout à fait de la discrimination.

Il comprit que la combinaison de races et de peuples produit un épanouissement nouveau de conscience sur terre, une nouvelle éthique internationale, à base d'admiration et de respect pour la personnalité humaine.Teilhard avait pressenti l'universalité de l'homme et sa marche infaillible vers son unification, grâce à la compréhension et à l'amour qu'il ressent pour les autres.

L'union différenciée, c'est dans la mesure où les hommes sont de plus en plus solidaires que chacun sera capable d'être davantage et plus profondément lui-même.

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le philosophe Max Scheler explique l'idée que les anciens se faisaient de l'amour :"Chez les Grecs, écrit-il, l'amour se définit par une aspiration de l'inférieur vers le supérieur..., de l'imparfait vers le parfait..., de celui qui n'a pas vers celui qui a". Le christianisme, "renversant le mouvement", a appris aux hommes que l'amour est, au contraire, un don, une communication, un épanchement; il se manifeste en ce que le noble descend vers le roturier, l'homme sain vers le malade, le riche vers le pauvre, le beau vers le laid, l'homme de bien vers l'homme mauvais. Le christianisme a proclamé cette nouveauté bouleversante que Dieu, par amour, s'est abaissé vers les hommes pour les servir.

Lecture sprituelle de St-Jean
Donatien Mollat

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

L'épreuve de demeurer fidèle à son propre cheminement intérieur doit dominer toutes les autres épreuves.
La Plénitude de l'âge
Florida Scott-Maxwell

Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


Le devoir sublime, saint et divin, du pape pour toute l'Église et des évêques, chacun pour son diocèse, est de prêcher l'Évangile, de conduire les hommes au salut éternel, en veillant avec soin à ce qu'aucune autre affaire terrestre ne vienne empêcher, entraver ou troubler ce ministère primordial.

Jean XXIII
Attentifs à Dieu
Foi Vivante
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Pour moi, la parabole du monde moderne c'est Hoess, la patron d'Auschwitz, à qui l'on demandait pendant son procès s'il avait eu des troubles de conscience et qui répondait : "Je n'en ai pas eu le temps parce que les brûleurs se bouchaient sans arrêt et que j'avais des problèmes techniques à résoudre!" C'est une parole terrible et nous devons, nous, à temps ou à contretemps, faire en sorte que jamais le comment ne domine le pourquoi. Si nous voulons éviter tous les extrémismes, il faut aussi évoquer la dictature de l'argent. Je n'ai rien contre l'argent, mais quand l'argent empêche de voir le visage des hommes, il exerce une violence qui tôt ou tard débouche dans la société civile. Quand l'argent a sa fonction, celle du commerce, celle de l'échange entre hommes, c'est un outil formidable! Enfin, il nous faut redonner à notre civilisation le goût de la recherche de la vérité. Cela veut sans doute dire "se battre pour les droits de l'homme", pour la démocratie.

Mgr Michel Dubost
Religions et Guerre
Éditions MameDieu est un Dieu caché
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


Dieu est un Dieu caché". Avec cette parole du prophète Isaïe, nous n'avons pas à nous étonner de ne pas le rencontrer, de ne pas le reconnaître, car Dieu est un Dieu caché. Mais où est-il caché?
Jésus nous apprendra qu'il est caché en nous. Mais comment est-il caché en nous? Si nous ne le rencontrons pas, c'est que nous sommes cachés nous-mêmes à nous-mêmes. C'est parce que nous échappons à nous-mêmes, c'est parce que nous ne nous sommes pas encore rencontrés dans notre vie authentique que nous ne rencontrons pas Dieu.

Zundel
Ta parole comme une source
Éditions Anne Sigier
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.


Différence entre les animaux et les hommes
Les animaux ne peuvent pas disposer d'eux-mêmes, ils n'ont pas de recul, ils sont tout entiers sous le plafond de leurs instincts, ils ne peuvent pas poser leur vie devant eux, l'examiner, la peser, l'apprécier, la juger, la choisir. Le privilège de l'homme : ce privilège magnifique et redoutable, c'est que l'homme justement peut mettre sa vie devant soi, et peut la peser dans les balances de son jugement : il peut l'apprécier, il peut l'accepter ou la refuser, il peut la déformer ou l'accomplir, mais sa vie est entre ses mains.

Ta parole comme source
Maurice Zundel
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Nous n'avons choisi ni de naître, ni de naître à notre époque, ni nos parents, ni notre hérédité, ni notre sexe, ni notre continent, ni la couleur de notre peau, ni notre type d'éducation, ni nos croyances et nos préjugés. Et voilà justement ce que nous-mêmes voyons si mal! C'est que nous ne naissons pas libres, nous avons une vocation de liberté, une vocation d'humanité, une vocation de grandeur, une vocation de créateurs. Il y a en nous un appel formidable, immense, incoercible à la liberté. Mais la liberté est une conquête à faire, la plus difficile de toutes!...

Maurice Zundel
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

J'explique la locution "je m'ennuie" : une des plus terribles qui soit, car que veut-elle dire si ce n'est que "moi ennuie je"...

Julie Green
Pourquoi suis-je moi?
Fayard
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

" Ne crois rien parce qu'on t'aura montré le témoignage écrit de quelque sage ancien. Ne crois rien sur l'autorité des maîtres ou des prêtres. Mais ce qui s'accordera avec ton expérience et, après une étude approfondie, satisfera ta raison et tendra vers ton bien et celui des autres êtres vivants, cela, tu pourras l'accepter comme vrai et y conformer ta vie".

Boudha, Les Grands Destins
Sélection du Readers Digest
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Je suis très impressionné de voir aujourd'hui comment des gens, moralement honnêtes, ont leur vie remplie entièrement par les commodités mais aussi les obligations très lourdes de la vie moderne, sans autre souci. Il ne pense plus rien d'éternel.

Entretiens d'Automne
Y.M. Congar
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

En plus des moyens traditionnellement en vigueur, tels que le témoignage de vie, l'enseignement du catéchisme, le contact personnel, la piété populaire, la liturgie et d'autres célébrations similaires, l'utilisation des médias est devenue essentielle à l'évangélisation et à la cathéchèse. En effet, "l'Église se sentirait coupable devant son Seigneur si elle ne mettait en œuvre ces puissants moyens que l'intelligence humaine rend chaque jour plus perfectionnés"
(Paul VI)
(Instruction pastorale Aetatis Novae, 1992)
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.

Le récit de Cana dit l'essentiel. Et ce qui n'est pas négligeable, il place d'emblée la mission de Jésus sous le signe de la joie. Rénan l'écrit en l'exagérant : "Il (Jésus) parcourait la Galilée au milieu d'une fête perpétuelle". Ceux qui, au long des siècles, se disent ses disciples l'oublièrent souvent.

Jacques Duquesne
"Jésus"
Éditions J'ai lu
Commentez ce texte dans notre forum de discussions.



Accueil_A propos_Produits_Entrevues_Philosophie_Michel René_Clifford Cogger_Pensées_Prières_Textes_C@rtes virtuelles_Clavardage_Liens_Contact

2001-2012, Fondation Giguère.
Version 3.0.